Siège A - Un très bon divertissement !

18/05/2020

Titre : Siège A

Auteur : Sebastian Fitzek

Editions : l'Archipel

Prix : 22,00 €

Parution : 5 mars 2020

Nombre de pages : 384 pages

Genre : Thriller

Résumé : Pour sauver sa fille, un psychiatre doit provoquer le crash de l'avion à bord duquel il a pris place. Le douzième suspense de Sebastian Fitzek, numéro 1 du thriller en Allemagne.
IL EXISTE UNE ARME LÉTALE QUE CHACUN PEUT EMBARQUER SANS ENCOMBRE À BORD D'UN AVION.
AUCUN CONTRÔLE AU MONDE NE PEUT LA DÉTECTER...

Un vol de nuit Buenos Aires-Berlin.
Une passagère fragile psychologiquement.
Un psychiatre contraint de la manipuler afin de provoquer le crash de l'appareil. À défaut, sa fille, la seule famille qu'il lui reste, mourra...

.

Sebastian Fitzek est un peu devenu une valeur sûre maintenant que je sais quel type de récits il propose. Il s’agit toujours d’histoires prenantes, bourrées de rebondissements (et souvent de quelques invraisemblances), qui se dévorent en une fois sans qu’on ne voie les pages défiler. C’est donc toujours un plaisir de retrouver cette ambiance à chaque parution et cette fois encore, le nouveau roman signé Fitzek n’a pas dérogé à la règle. Je remercie donc les éditions l’Archipel pour leur envoi. 

Tout comme dans Passager 23, publié il y a deux ans, on se retrouve ici dans un huis clos mais non plus sur un bateau mais dans un avion. Plus de 50% de la narration se passent en effet dans les airs alors que notre personnage principal, Mats, essaye de déjouer les plans d’un psychopathe qui a enlevé sa fille enceinte. Pour ce faire, le psychiatre doit suivre à la lettre les indications du malfaiteur qui semblent toutes conduire jusqu’à l’inévitable… le crash de l’avion et la mort de ses 600 passagers…

Dès le résumé, on comprend qu’on s’apprête à être plongé dans une intrigue addictive aux rebondissements multiples et inattendus comme l’auteur sait si bien le faire. Fitzek excelle tout simplement dans le huis clos, instaurant immédiatement un climat pesant et incertain. Chaque fin de chapitre appelle la lecture du suivant et l’alternance des points de vue crée un rythme infernal et soutenu jusqu’à la toute dernière phrase. Si vous cherchez un vrai page turner, alors Fitzek est votre homme. 

Les personnages sont quant à eux rapidement installés. Pas de longue entrée en matière ni de psychologies très creusées mais ce n’est pas ce qu’on attend ici. Ce qu’on veut c’est de l’action, du suspense et des twists. Et croyez moi, il y en a ! Toutefois, contrairement à ses autres romans, j’ai trouvé l’auteur beaucoup plus modéré et sobre cette fois-ci. Je ne sais pas si c’est un changement de cap volontaire ou si c’est dû aux circonstances mais j’ai beaucoup apprécié cette finesse à laquelle je ne m’attendais pas. 

L’histoire, enfin, est bien ficelée. Rien n’est laissé au hasard et malgré certains passages un poil tirés par les cheveux et peu plausibles, j’ai passé un excellent moment de lecture. A l’image d’un blockbuster dont on se délecte avec un bol de popcorns, Sebastian Fitzek propose une nouvelle fois un thriller psychologique plein d’action et de surprises. Un très bon cru qui plaira aux fans de l’auteur et ne manquera pas de convaincre ceux qui ne le connaissent pas déjà. Je recommande !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *