Hunger Games - La ballade du serpent et de l'oiseau chanteur

14/06/2020

Titre : Hunger Games - La ballade du serpent et de l'oiseau chanteur

Auteur : Suzanne Collins

Editions : Pocket Jeunesse

Prix : 19,90€

Parution : 20 mai 2020

Nombre de pages : 560 pages

Genre : Dystopie, préquel

Résumé : ​Dévoré d'ambitionPoussé par la compétitionIl va découvrir que la soif de pouvoir a un prixC'est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L'avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d'astuce et d'inventivité pour faire gagner sa candidate.Mais le sort s'acharne. Honte suprême, on lui a confié le plus misérable des tributs : une fille du district Douze. Leurs destins sont désormais liés. Chaque décision peut les conduire à la réussite ou à l'échec, au triomphe ou à la ruine.Dans l'arène, ce sera un combat à mort.Pour assouvir son ambition, Coriolanus parviendra-t-il à réprimer l'affection grandissante qu'il ressent pour sa candidate, condamnée d'avance ?

.

Aujourd’hui on vous propose de découvrir ce qu’une partie de la team a pensé du préquel de la saga Hunger Games avec les avis de Mylène et Sara. Attention : préparez-vous à passer carrément du jour à la nuit avec ces deux chroniques, puisque le moins que l’on puisse dire, c’est que ces avis sont opposés !

L’avis de Mylène

Quel plaisir de retrouver la plume de Suzanne Collins ! J’avais tellement hâte de retrouver l’univers d’Hunger Games et je n’ai pas été déçue. J’ai adoré. Dans ce tome, nous suivons le Président Snow durant son adolescence et j’ai trouvé le concept très bien pensé de la part de l’auteur. Ce n’est pas forcément un personnage que nous portons dans nos cœurs si on est fan de la saga… et pourtant un tome entier lui est consacré et je comprends mieux. Au final, au fur et à mesure de notre lecture, on apprend beaucoup de choses concernant ce personnage antipathique.

Nous pouvons également suivre le début des Hunger Games, comment certains éléments du jeu ont été mis en place et par qui et j’ai apprécié ce côté. Au final, on se dit qu’il y avait encore plein de choses qu’on ignorait malgré les 3 tomes de la saga et les films. J’ai pu voir de nombreux avis mitigés car le début peut être perçu par certains lecteurs comme long et un peu ennuyeux. Cependant, je n’ai pas ressenti cela pour ma part. J’ai trouvé que l’auteur prenait le temps de poser « les bases » de ce préquel et cela ne m’a pas dérangé.

Pour résumer : j’ai passé un super moment en compagnie de ce livre et je suis ravie d’avoir pu replonger dans cet univers qui m’avait énormément marqué à l’époque. Si vous êtes fans d’Hunger Games, n’hésitez plus et foncez les yeux fermés.

L’avis de Sara

En tant que grande fan de la trilogie originale Hunger Games (cette dernière se place juste en-dessous d’Harry Potter dans mes sagas littéraires favorites), j’étais aux anges à l’annonce de l’arrivée d’un préquel. J’attendais d’ailleurs beaucoup de ce dernier : un nouveau tome d’HG se doit d’être à la hauteur des trois premiers tomes. Hélas, je dois dire qu’après avoir lu « l’histoire » du Président Snow, je suis totalement déçue, dépitée et autres adjectifs dans la même veine.

Franchement, en dehors de tout ce qui touche aux origines des HG (et encore, rien de révolutionnaire là non plus…), il n’y a pour moi pas grand-chose à garder dans ce roman. On ne s’attache à absolument aucun personnage, que ce soit le personnage principal (qui n’est pour moi pas du tout cohérent avec le monstre qu’est Snow dans les autres romans HG, certes il est ici bien antipathique et ne pense qu’à lui, mais ce n’est pas suffisant pour justifier celui qu’il est des années après) ou les autres (je décerne officiellement la palme de la plus pâle copie existante de Luna Lovegood à Lucy Gray Bird). Les références à la trilogie originale sont présentes uniquement pour faire du fan service et rien d’autre, elles n’apportent rien à l’histoire. Il y a des longueurs et vraiment pas assez de moments qui nous tiennent en haleine, ce à quoi nous avait pourtant habitués l’auteur dans les 3 premiers tomes. Pour résumer : ce nouveau HG m’a paru tellement fade en comparaison des 3 premiers tomes que j’aurais préféré qu’il n’existe tout simplement pas. Et alors, par-dessus le marché, je m’attendais à ce qu’on ait vraiment un lien direct entre ce préquel et le premier tome d’HG concernant le Président Snow, mais alors là pas du tout : en fait c’est vraiment davantage un roman « tranche de vie » de la fin de son adolescence, et on ne peut qu’imaginer, supposer, etc. comment il deviendra président. Pour moi c’est évident qu’il manque un autre bouquin pour boucler la boucle.

Ce que je vais dire est sûrement exagéré, mais promis c’est vraiment mon ressenti : je ne comprends pas comment on peut à la fois apprécier « La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur » et être fan de la trilogie originale tellement l’un et l’autre sont aux antipodes. Je vois passer tellement d’avis positifs sur ce livre, c’est juste incompréhensible pour moi… En tout cas me concernant, je suis sûre d’une chose : contrairement à la trilogie Hunger Games originale, qui me marquera toute ma vie, j’aurai vite fait d’oublier ce préquel dispensable à souhait.

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce nouveau tome d’Hunger Games ? 

.

 

http://rusbankinfo.ru займ на карту срочно без отказа

Agée de 24ans, étudiante en première année de Master de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation. Je suis passionnée de livres (j’aime tous les genres que ça soit thriller, fantastique, témoignage, jeunesse, romance), mais aussi de séries TV puisque j’adore passer ma journée à enchaîner les épisodes les uns après les autres
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *