Set It Up – Une rom-com sympathique !

18/06/2020

Titre : Set It Up (VF : Petits coups montés)

Réalisateur : Claire Scanlon

Avec : Zoey Deutch, Glen Powell, Lucy Liu, Taye Diggs, Joan Smalls, Meredith Hagner, Pete Davidson, Tituss Burgess, ...

Genre : Romance, comédie

Durée : 1h45

Nationalité : Américain

Sortie : Juin 2018 (Netflix)

Résumé : Deux assistants surmenés et sous-payés élaborent un plan pour se débarrasser de leurs effroyables chefs en les faisant craquer l'un pour l'autre.

Après avoir eu le vent en poupe pendant de nombreuses années, les rom-coms se sont faites plus rares, mais Netflix a depuis su redonner un regain au genre avec des propositions variées plus ou moins réussies. Set It Up fait partie des meilleures propositions. Portée par le tandem Zoey Deutch – Glen Powell merveilleusement bien assorti et d’une grande complicité, cette comédie romantique dans l’ère du temps dotée de dialogues vifs et de personnages tant amusants qu’attachants s’avère réellement convaincante. La réalisatrice Claire Scanlon et la scénariste Katie Silberman y racontent l’histoire charmante de deux assistants surmenés qui échafaudent une romance entre leurs patrons exigeants afin de ne plus les avoir constamment sur le dos et retrouver leur vie. Set It Up se révèle être une rom-com très sympathique à l’aura lumineuse qui dispose d’éléments lui permettant d’éviter d’être trop clichée ou ringarde.

Harper (Zoey Deutch : Le Dernier Jour de ma vie, Retour à Zombieland, Vampire Academy) est l’assistante de Kirsten Stevens (Lucy Liu : Kill Bill, Elementary, Charlie’s Angels, Why Women Kill), une célèbre et redoutable journaliste devenue éditrice d’un site sportif. La jeune femme voudrait elle-même être journaliste mais peine à donner suite à ses idées, épuisée par ses journées interminables au travail. De plus, sa vie sentimentale est au point mort, celle-ci étant incapable d’obtenir le moindre rendez-vous galant du fait de son emploi du temps surchargé.

Charlie (Glen Powell : Les Figures de l’ombre, Expendables 3, Scream Queens), quant à lui, est l’assistant de Rick Otis (Taye Diggs : Private Practice, Chicago), un proéminent et colérique investisseur dans le secteur de la finance. Charlie a une petite amie (Joan Smalls) mais ses journées à rallonge l’empêchent de passer autant de temps avec elle qu’il le souhaiterait. Il s’acharne à la tâche car il pense qu’une promotion ne saurait tarder et pourrait l’aider à combler davantage sa bien-aimée, un brin matérialiste.

Bien que tous deux travaillent dans des secteurs d’activité différents, leurs patrons occupent le même bâtiment au cœur de New York, si bien qu’après une longue et exténuante soirée au bureau, les deux assistants se rencontrent dans le hall d’entrée. Alors qu’Harper s’apprête à récupérer le dîner commandé pour sa patronne, elle réalise que le paiement se fait uniquement en espèces. Charlie, qui a oublié de commander celui de son patron, en profite pour régler et chaparder la commande sous le nez de la jeune femme. S’en suit une négociation comique entre les deux pour partager le repas, qui les conduit à réaliser que s’ils parviennent à faire tomber leurs patrons amoureux alors ceux-ci ne seraient plus constamment sur leur dos et ils pourraient retrouver la liberté dont ils rêvent tant. C’est rempli d’espoirs et d’attentes qu’ils se lancent dans cette machination : Harper est impatiente d’écrire son article dont l’idée lui trotte dans la tête depuis si longtemps et de trouver enfin du temps pour une éventuelle romance ; quant à lui, Charlie entend se consacrer pleinement à sa splendide petite amie.

Les deux assistants au sens de l’humour similaire passent tellement de temps ensemble à jouer les entremetteurs pour leurs patrons, grâce à leurs connaissances pointues sur ceux-ci, qu’ils deviennent rapidement très bons amis, à tel point qu’au bout d’un moment il devient difficile de nier l’évidence.

L’atout principal du film de Claire Scanlon est indéniablement son duo d’affiche : les deux acteurs font le gros du travail avec leurs talents comiques irrésistibles combinés avec leur excellente alchimie qui apporte une certaine fraîcheur à cette rom-com.

Zoey Deutch est parfaite dans le rôle de la jeune assistante sympathique débordée et frustrée de ne pas pouvoir concrétiser son ambition pour l’écriture. Son charme et son énergie naturelle si lumineuse sont un gros plus pour le film. Il est très amusant de la voir gambader un peu partout dans son bureau pour accumuler les pas sur la montre FitBit de sa patronne après que celle-ci lui ait fait comprendre qu’elle n’aimerait pas que son coach sportif soit en colère car elle serait elle-même en colère, ce que la jeune assistante souhaite à tout prix éviter. De plus, le personnage de Harper représente de manière plutôt réaliste la difficulté qu’il peut exister à se lancer dans une carrière d’écrivain ainsi que l’exigence du monde du travail de nos jours. De son côté, Glen Powell est tout aussi attachant dans le rôle de Charlie qu’il incarne avec un certain brio, paré de son sens comique exquis. Deutch comme lui disposent d’un débit de parole réellement impressionnant et leurs échanges sont similaires à un véritable match de ping-pong. Ensemble, ils trouvent un équilibre efficace entre leurs personnages, ce qui fait que leur duo fonctionne vraiment bien et chacun brille tour à tour. De plus, leur bonne humeur respective transparaît totalement à l’écran, conviant à la comédie une aura lumineuse tout au long de celle-ci.

En parallèle, Lucy Liu paraît prendre un malin plaisir à jouer la patronne passive-agressive menant son petit monde à tambour battant tout en étant parée des dernières tendances haute couture. L’actrice aborde ce rôle avec habilité, révélant que sous cette apparence glaciale se dissimule la vulnérabilité d’une femme qui a su se battre pour obtenir sa carrière et capable d’aider les autres dans les leurs. Taye Diggs, quant à lui, bien que moins convaincant que Liu (son personnage n’étant pas forcément aussi étoffé que le sien), semble toutefois également bien s’amuser à interpréter le capricieux et un tantinet excessif Rick (quand les choses ne se passent pas comme il l’entend, il ne se gêne pas pour lancer ordinateur et chaise à travers la pièce). Ces deux personnages caractériels aident à mener l’intrigue avec une certaine dose d’humour.

Pour compléter son scénario attrayant et divertissant, Katie Silberman n’oublie pas d’intégrer également des personnages secondaires tant attachants que fantasques, entre Becca (Meredith Hagner), la meilleure amie bohème encourageante de Harper, son fiancé maladroit (Jon Rudnistsky), Duncan (Pete Davidson), le meilleur ami et colocataire de Charlie, et un technicien assez curieux (Tituss Burgess).

En second plan, cette comédie romantique aborde des sujets de société contemporains intéressants, tels que la place et les conséquences éventuelles du capitalisme, les comportements regrettables que peuvent adopter les personnes en haut de l’échelle sociale et économique, ou encore l’aspect drainant et épuisant que peut avoir la vie en entreprise pour ceux plus en dessous sur cette même échelle. Pourtant, le film ne va pas au bout de son propos à ce sujet, ce qui est une occasion manquée d’aborder une perspective plus complexe, mais ne nuit en rien à son ensemble qui reste très plaisant.

Par ailleurs, aussi légère qu’elle soit, cette comédie revendique une vision de l’amour assez intéressante : on apprécie les gens en raison de leurs qualités, mais on les aime malgré leurs défauts. De plus, celle-ci reprend tous les codes classiques des rom-coms, elle n’innove rien dans l’absolu et est plutôt prévisible mais c’est vraiment agréable à voir. Il y a en réalité un réel plaisir à voir un film qui sait exactement ce qu’il est et ne tente pas de sortir du moule de son genre.

En conclusion, Set It Up est une rom-com très réussie, reprenant délibérément les codes du genre, pour notre plus grand plaisir. Elle peut remercier en grande partie son duo principal dont le sens de l’humour et la grande complicité lui font la part belle. Dotée de personnages crédibles, drôles et attachants, la comédie de Claire Scanlon s’impose comme l’une des meilleures propositions du genre depuis quelques années. Moderne, frais, solaire, dynamique et garanti sans prise de tête, Set It Up est le genre de film qui fait du bien.

.

http://rusbankinfo.ru займ на карту срочно без отказа

Bercée par la magie de Disney, j’aime me perdre à imaginer et créer de belles histoires. Je passe le plus clair de mon temps libre assise dans une salle de cinéma et l’actu ciné suffit à égayer ma petite journée.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *