Starfell #1 - Une pépite de roman jeunesse !

02/06/2020

Titre : Starfell #1 - Violette Dupin et le Jour Perdu

Auteur : Dominique Valente

Editions : Casterman

Prix : 14,95€

Parution : 27 mai 2020

Nombre de pages : 284 pages

Genre : Fantasy, Jeunesse

Résumé : Vous avez égaré des clés, une chaussette ou même un dentier ? Adressez-vous à Violette, la plus jeune sorcière de la famille Dupin, qui retrouve tout ce qui a été perdu. Un don qui n’a rien d’excitant, contrairement à celui de sa mère qui parle aux morts. Ou à celui de sa sœur, Genièvre, qui peut faire exploser ce qu’elle veut.
Jusqu’au jour où Moreg Vaine, la magicienne redoutable et redoutée du royaume, se présente. Non, ce n’est pas Mme Dupin qu’elle veut voir, ni Genièvre, c’est Violette.
Mardi dernier a disparu de la mémoire du monde. Tous les faits et gestes de chacun ont été effacés. Une seule personne a le pouvoir de retrouver ce jour perdu et de sauver la magie : Violette Dupin.

.

Se lancer dans une nouvelle série jeunesse, c’est toujours compliqué. Parfois on adore et on tombe dedans jusqu’au cou et parfois on est plus mitigé sans trop savoir pourquoi. Forcément, à chaque fois que je me lance, j’ai cette petite hésitation : est-ce que je vais totalement adhérer ou est-ce que je vais trouver l’ensemble « trop jeunesse » pour moi (quoi que cela puisse bien vouloir dire) ?

Je ne vous le cacherai pas, quand j’ai eu Starfell entre les mains, j’ai un peu hésité. La couverture est magnifique et le travail éditorial sur la police ou les petites étoiles qui ornent le texte ont directement séduit mon petit cœur – évidemment – mais je dois bien avouer que j’étais un peu inquiète par rapport au texte.

Autant vous dire que je me trompais très largement – une fois n’est pas coutume – puisque j’ai tout simplement adoré ce petit roman que j’ai dévoré en un après-midi. Si pour nous autres lecteurs adultes le point de départ manque un peu d’originalité (puisqu’on y retrouve une jeune fille un peu mise à l’écart par ses proches parce que son pouvoir n’est pas à la hauteur de ceux des membres de sa famille) tout le reste est parfaitement enthousiasmant et diablement réjouissant !

Partons du point de départ de toute l’intrigue – ce qui va faire de notre personnage parfaitement ordinaire, une héroïne tout à fait extraordinaire – dans Starfell on n’assiste pas au retour de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, pas plus qu’on ne doit récupérer une pierre philosophale portée disparue : c’est beaucoup plus simple que ça et pourtant ça fonctionne à merveille. Voyez-vous, dans le monde de Starfell, ce n’est ni plus, ni moins qu’un mardi qui disparaît. Un mardi comme les autres en apparence qui est totalement effacé de la mémoire de tous les habitants du monde. Et la jeune Violette, dont le seul pouvoir magique est de retrouver les objets égarés, se voit confier la mission de le retrouver.

Vous l’aurez bien sûr compris, la formule a fonctionné comme un charme sur moi puisque j’ai un eu joli coup de cœur pour ce petit roman plein de fraîcheur ! J’ai trouvé les idées de l’auteure terriblement originales et l’ensemble très dynamique, d’autant que c’est servi par un récit très bien rythmé – ce qui ne gâche rien.

J’ai été particulièrement impressionnée par la traduction du roman puisque pendant l’intégralité de ma lecture je pensais avoir affaire à un roman écrit directement en français. Et pourtant non, il s’agit bien d’une traduction ! Chapeau bas à Anne Guitton, la traductrice, qui a – à mon sens – réussi un tour de maître en rendant ce texte tellement fluide que j’ai cru qu’il s’agissait d’une version originale !

Entre la fraîcheur de la plume, la traduction plus que réussie, l’originalité de l’histoire et les personnages extrêmement attachants, j’imagine que vous l’avez compris : il ne vous reste plus qu’à foncer pour vous jeter sur ce roman jeunesse qui a tout bon !

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *