Une immense sensation de calme

29/06/2020

Titre : Une immense sensation de calme

Auteur : Laurine Roux

Editions : Folio

Prix : 6,90 €

Parution : 4 juin 2020

Nombre de pages : 130 pages

Genre : Drame

Résumé : Dans le Grand Est, au cœur d'une immense étendue glacée, la narratrice a été recueillie par des pêcheurs après la mort de sa grand-mère Baba. Les journées passent, identiques, en harmonie brutale avec la nature. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Igor, un homme magnétique, étrange et sauvage. Celui qu'elle attendait. Elle découvre l'amour, décuplé par une nature étonnamment vivante et par tout ce que la jeunesse porte d'insolence. Igor livre du poisson séché à de vieilles femmes isolées dans la montagne. Cinquante ans auparavant, le pays a été ravagé par une guerre, ne laissant que des femmes et des enfants. Les survivants ont voté pour le Grand-Oubli, et seules les aïeules conservent secrètement la mémoire du passé. Avant de mourir pourtant, Baba a révélé à sa petite-fille l'existence des Invisibles, des créatures redoutées et honnies. A mesure que la narratrice côtoie Igor, le mystère qui l'entoure s'épaissit. Qui est Tochko, cet Invisible dont il paraît si proche ? Alors qu'une tempête les précipite dans la tourmente, la narratrice plonge dans les légendes et les souvenirs de ceux qui survivent au fil des saisons.

.

Êtes-vous déjà sorti d’une œuvre avec l’impression de sortir d’un songe, d’un voyage étrange qui vous laisse en pleine interrogation ? Et bien c’est exactement la sensation ressentie une fois tournée la dernière page du premier roman de Laurine Roux, « Une immense sensation de calme ». On se retrouve ainsi dans un sentiment d’incertitude par le trajet d’une jeune femme avec Igor, cet homme pour qui son amour irradie en quelques lignes aussi simples que directes émotionnellement.

Leur traversée à travers un territoire au passé mis de côté s’avère dès lors passionnante et en ce sens très rapide, ses 130 pages défilant avec une certaine vitesse qui laisse néanmoins l’histoire instiller son ambiance. De ce périple se dressent également des réminiscences dont l’importance est aussi forte que l’oubli avec laquelle elles sont traitées. C’est un voyage dramatique qui se dessine avec une grande tristesse qui nous laisse chancelant par ce qu’elle éveille comme doutes et questionnements.

On regretterait presque la trop courte durée du roman tant Laurine Roux fait preuve d’une maîtrise forte avec un style qui touche profondément. Le regard doux amer de sa narratrice est ainsi tellement appuyé qu’il est difficile de ne pas se sentir renversé par une telle modestie d’apparence dissimulant une écriture aussi simple que puissante. C’est tellement talentueux et retournant que l’on en sort légèrement silencieux afin de décanter tout ce qui a pu être remué par cette « Immense sensation de calme ».

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *