Raven Blade Tome 1 : L’Appel du Loup

19/07/2020

Titre : Raven Blade Tome 1 : L’Appel du Loup

Auteur : Anthony Ryan

Editions : Bragelonne

Prix : 25,00€

Parution : 17 juin 2020

Nombre de pages : 504 pages

Genre : Fantasy

Résumé : La paix sera toujours éphémère.
Vaelin Al Sorna est une légende vivante, célébrée d'un bout à l'autre du Royaume Unifié. Par son génie militaire il a renversé des empires, par son bras il a remporté d'impossibles batailles... et par ses sacrifices il a vaincu un mal sans nom. Malgré ses titres, il s'est détourné de la gloire pour mener une vie paisible dans les Hauts Confins.
Et pourtant, des bruits courent par-delà les mers... Une armée appelée la Horde d'Acier approche, menée par un homme se prenant pour un dieu. Vaelin n'a aucune envie de revenir aux armes, mais lorsqu'il apprend que Sherin, la femme qu'il a perdue voilà bien longtemps, est tombée entre les griffes de la Horde, il choisit de se mesurer à cette nouvelle menace.
C'est au coeur des royaumes des Rois Négociants, alors même que les tambours de la guerre résonnent aux quatre coins d'un continent gangrené par la violence, que Vaelin apprendra cette vérité : il est des batailles que même lui ne peut remporter.

.

La création d’un nouvel univers, qu’importe le format dans lequel on l’établit, s’avère une tâche des plus ardues. Il faut savoir comment appréhender les possibilités politiques et sociales de son œuvre, bien établir des nouveaux personnages assez passionnants à suivre de bout en bout et que le tout fasse vivant, en essayant de respirer loin d’influences écrasantes. Ainsi, comment gérer cela dans la fantasy quand des auteurs comme J.R.R. Tolkien, George R.R. Martin ou Robin Hobb existent ? Anthony Ryan y parvient assez bien avec ce premier tome de « Raven Blade ».

La façon dont Vaelin Al Sorna se construit en tant que figure guerrière connue s’avère assez intéressante, notamment dans cette obligation de retourner sur le champ de bataille. Ses rapports avec toute une foule de personnages secondaires, notamment Ellese, s’avèrent assez chargés pour croire en ce protagoniste partant d’assez d’archétypes pour paraître cliché. On se retrouve curieux alors de comment sa destinée va s’agencer, en particulier au vu de la menace amenée.

Cet antagoniste est en effet introduit par le regard de sa sœur, rempli aussi bien d’amour que de crainte face à cette personnalité à l’ego tellement destructeur qu’elle cherche à s’établir en tant que divinité à part entière. Les affrontements qui vont alors plus ponctuer la dernière partie ne vont faire qu’asseoir la nature de ce personnage, avec assez de brutalité pour nous laisser en manque à la fin de la lecture de ce premier tome.

En effet, Anthony Ryan parvient avec son style à nous donner envie de suivre plus les aventures de Vaelin et de replonger dans son univers épique et assez bien brossé pour faire plaisir à toute personne amatrice de fantasy. C’est donc une très bonne découverte dans laquelle on a grandement hâte de retourner au plus vite.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *