Cicéron

23/08/2020

Titre : Cicéron

Auteur : Stefan Zweig

Editions : Payot & Rivages

Prix : 7,00€

Parution : 3 juin 2020

Nombre de pages : 90 pages

Genre : Drame historique

Résumé : Écrit en 1939, à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, Cicéron occupe une place très importante dans l’œuvre de Stefan Zweig. Dans ce récit, resté inédit en allemand et en français durant plusieurs décennies, l’écrivain autrichien évoque les combats, en vain, du célèbre auteur romain durant les dernières années de sa vie pour sauver la République face à l’avènement de la dictature. Au croisement de la nouvelle et de la biographie, se dessine en filigrane l’histoire de Zweig. Sous sa plume, Cicéron devient le symbole universel de la lutte de l’humanisme contre la dictature, et des multiples formes de résistance que l’homme de lettres – par l’esprit, la parole et la plume – peut opposer à la violence du pouvoir.

.

On oublie bien trop souvent la portée que peut avoir un écrit, aussi court soit-il. Un texte, qu’il fasse 100 caractères ou 100 pages, peut porter en soi assez de force, d’âme et d’intime pour rayonner, que ce soit dans le cœur d’une nation ou les pensées d’une personne comme n’importe qui d’autre. Il ne suffit pourtant pas de grand-chose pour que quelques mots se gravent de façon intemporelle dans la mémoire des gens ou de l’Histoire : un peu de talent, quelques idées, une implication totale, … Si ces ingrédients ne forment pas une recette infaillible à l’immortalité des écrits, c’est pourtant ce qui rend ce Cicéron indispensable.

Certaines personnes pourraient être rebutées par une introduction aussi longue que la nouvelle de Stefan Zweig et pourtant, celle-ci est capitale, indispensable même, à la compréhension de cette histoire aussi intense que rapide dans sa lecture. En effet, les parallèles qui s’y établissent entre auteur et personnage lient ceux-ci à travers le temps et une forme de réalité où volonté fictionnelle et réalité historique se mélangent pour mieux annoncer la fin d’un monde qui ne peut que replonger encore et encore dans la même violence.

On a maintes fois parlé sur ce site d’histoires qui nous paraissent essentielles à découvrir, quel que soit le domaine abordé. Cette édition de Cicéron se classe largement dans cette catégorie, avec cette œuvre aussi courte qu’importante par ses ramifications multiples et la résonnance que son auteur établit avec une figure importante de l’histoire, tous deux se portant en face d’un drame annihilateur dont ils ne peuvent être que des témoins passifs en attendant une fin des plus cruelles.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *