Héritage

21/08/2020

Titre : Héritage

Auteur : Miguel Bonnefoy

Editions : Payot & Rivages

Prix : 19,50€

Parution : 19 août 2020

Nombre de pages : 256 pages

Genre : Littérature française

Résumé : La maison de la rue Santo Domingo à Santiago du Chili, cachée derrière ses trois citronniers, a accueilli plusieurs générations de la famille des Lonsonier. Arrivé des coteaux du Jura avec un pied de vigne dans une poche et quelques francs dans l’autre, le patriarche y a pris racine à la fin du XIXe siècle. Son fils Lazare, de retour de l’enfer des tranchées, l’habitera avec son épouse Thérèse, et construira dans leur jardin la plus belle des volières andines. C’est là que naîtront les rêves d’envol de leur fille Margot, pionnière de l’aviation, et qu’elle s’unira à un étrange soldat surgi du passé pour donner naissance à Ilario Da, le révolutionnaire.
Bien des années plus tard, un drame sanglant frappera les Lonsonier. Emportés dans l’oeil du cyclone, ils voleront ensemble vers leur destin avec, pour seul héritage, la légende mystérieuse d’un oncle disparu.

.

Découvrir une œuvre, que ce soit un roman ou un film, c’est plonger corps et âme dans une histoire qui peut nous laisser dubitatif ou nous faire chavirer. On pourrait comparer cela à l’exploration, celle d’une personne qui nous enjoint à lui tenir la main pour découvrir sa création en espérant que celle-ci nous touche autant que ce qu’elle a pu nous faire partager durant son processus de développement. Miguel Bonnefoy peut alors être rassuré car le voyage qu’il nous propose est d’une puissance intimiste des plus touchantes.

La découverte de l’histoire des Lonsonier et de la façon dont chacune des générations a fait face à son destin s’avère des plus passionnantes, bien aidée par le style d’écriture de Bonnefoy. Sa façon de peindre ces divers portraits relève d’une fausse simplicité, sans doute plus par son implication totale dans ses protagonistes qu’il fait valser avec une certaine grâce poétique des plus réussies. Les années et les événements s’accumulent mais rien n’alourdit le tout, chacun se développant avec une aisance faisant croire à la réalité des faits narrés.

Aucun bon mot ne saura résumer la maîtrise complète de Miguel Bonnefoy sur ses personnages et leur histoire tout en leur permettant de respirer comme si leur souffle était juste à côté de nous et que leurs cœurs battaient en symphonie avec le nôtre. Disons juste, si cela peut vous convaincre de découvrir cet excellent roman, que refermer « Héritage » nous donne l’impression de dire au revoir à de vieux amis alors qu’on ne les a connus que 208 pages, toutes aussi riches d’une fresque des plus réussies.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *