Âge tendre : un grand roman de Clémentine Beauvais !

05/09/2020

Titre : Âge tendre

Auteur : Clémentine Beauvais

Editions : Sarbacane

Prix : 17,00€

Parution : 19 août 2020

Nombre de pages : 392 pages

Genre : Littérature jeunesse

Résumé : La présidente de la République ayant décidé que tout élève doit accomplir une année de service civique entre sa troisième et sa seconde, Valentin a posé ses voeux. Malheureusement pour lui, ils n'ont pas été respectés et l'adolescent est envoyé dans un centre pour personnes âgées atteintes d'Alzheimer, situé dans le Pas-de-Calais, conçu pour ressembler à un village des années 1960.

.

Ça ne partait pas bien, vraiment pas bien. Pour Valentin, garçon atypique de 14 ans, l’année de service civique qui l’attend va être un véritable cauchemar. Non seulement il va devoir traverser la France pour vivre dans le grand Nord, celui où il fait froid, où les gens sont déprimés, sans couleurs, mais il va devoir en plus s’occuper de personnes âgées atteintes de démence. Sans parler de l’environnement professionnel dont il ne connaît absolument rien : les années 1960. Car, pour adoucir le quotidien des résidents dont le cerveau est resté coincé des années en arrière, l’unité Mnémosyne a été construite selon un décor plongé dans l’ambiance de Salut les copains, de Françoise Hardy ou encore des platines 33 tours… Mais pour Valentin, tous ces éléments sont synonymes d’inconfort, de profond malaise, d’une crise de panique imminente. Parviendra-t-il à vivre sereinement cette année de service civique ?

On retrouve, dans ce nouveau roman, les ingrédients chers à Clémentine Beauvais : des personnages atypiques, un décor merveilleusement original et une grande liberté de ton et d’écriture. Le point de départ est très réaliste, mais se teinte rapidement de petites touches fantaisistes qui produisent une histoire à nulle autre pareille. Qu’on soit amoureux des années 60 ou pas, on adore se plonger dans la peinture de cette période rêveuse, où l’impossible n’existe pas. 

On s’attache aux personnages de cette unité Mnémosyne, les pensionnaires comme les employés, et à tous ces jeunes qui réalisent leur année de service civique. Mais, surtout, on s’attache à Valentin, cet adolescent entièrement à part, qui n’a d’autre filtre que celui de son rapport de stage. Il n’est pas sans rappeler Sam de la série américaine Atypical. Il ne semble pas avoir appris les codes sociaux, même s’il mesure parfois les conséquences sur les réactions des autres de son comportement un peu trop franc, voire complètement inadapté. Aucun diagnostic n’est posé sur la personnalité de Valentin, bien que sa différence soit probante. On aime partager ses pensées, comprendre ses réactions à travers le récit. Il n’en devient que plus attachant.

Outre l’originalité de ses personnages, Clémentine Beauvais aime surprendre par la forme. Après le roman magnifiquement poétique composé en vers libres de Songe à la douceur, elle nous propose cette fois-ci un récit sous la forme d’un rapport de stage. Nous découvrons donc l’histoire du service civique de Valentin à travers un journal dans lequel il note chaque jour ses aventures, ses réactions, ses doutes, son niveau d’angoisse, … Non dénué d’un certain humour, cette prise de position dans l’écriture peut avoir quelque chose de déroutant, et peut retarder le moment où l’on finit par plonger pleinement dans l’histoire. On finit par s’habituer à cette lecture différente de celles dont on a l’habitude, et on retrouve avec plaisir les quelques vers libres distillés tout au long du livre.

Encore un très grand roman de Clémentine Beauvais qui délivre avec toujours autant de justesse et de sensibilité la parole des adolescents !

Merci aux éditions Sarbacane pour cette superbe lecture.

.

Chroniqueuse littéraire, je suis tombée dans la marmite de livres étant petite. Libraire dans l’âme, attachée de presse dans la vraie vie, je m’attache à transmettre le grand secret de la vie éternelle : la lecture !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *