That's Dirty Honey, Babe !

29/09/2020

Dirty Honey est un groupe de rock originaire de Los Angeles. Créé en 2017, le groupe se compose de Marc Labelle [chant], John Notto [guitare], Justin Smolian [basse] et Corey Coverstone [batterie].

Leur EP, du même nom, a été réalisé en mars 2019 et leur single « When I’m Gone » se glisse au Billboard Mainstream Rock Songs, faisant d’eux le premier groupe non signé à atteindre le top. 

Le chanteur, Marc Labelle, déménage à Los Angeles, rencontre le guitariste John Notto et se retrouve à jouer des reprises dans un bar, puis sur le trottoir de Sunset Boulevard, devant une centaine de personnes. Ils décident de former officiellement un groupe en 2017. Notto recrute alors le bassiste, Justin Smolian, mais le trio a bien du mal à trouver un batteur, jusqu’à ce que Smolian fasse entrer Corey Coverstone, enthousiaste à l’idée de les rejoindre. 

Le nom Dirty Honey vient d’une interview de Robert Plant [Led Zeppelin] mentionnant son groupe comme des « Honeydrippers » [fr: des butineurs] auprès d’Howard Stern. Marc Labelle pense à ce moment-là que ça ressemble à un « nom de groupe de Rock’n’Roll sale. »

 

Mark DiDia,  ami de longue date et vétéran de Columbia Records, devient leur manager après avoir entendu « When I’m Gone » et leur ouvre rapidement des portes  : ils font l’ouverture de Slash à l’automne 2018. 

Le groupe voyage alors en Australie pour enregistrer leur EP éponyme avec le producteur Nick DiDia. Il est auto-publié en mars 2019. Huit heures plus tard, les membres sont contactés par des amis et des membres de leur famille, leur apprenant que leurs titres sont diffusés à la radio ! 

Dirty Honey fait une tournée en 2019 en première partie de Red Sun Rising, lors de leur tournée Peel.  Le 7 mai, le groupe ouvre pour The Who à la Van Andel Arena de Grand Rapids, Michigan dans le cadre de The Who’s Moving On! Visite. Ils ouvrent pour Skillet et Alter Bridge lors de leur Victorious Sky Tour de septembre à octobre. Ils ont également soutenu les Guns N’Roses lors de leur tournée Not in This Lifetime le 1 et 2 novembre, à Las Vegas. 

Dirty Honey est un groupe à suivre et de près ! 

Quand Ronnie Radke dit « Daddy should’ve never raised me on Black Sabbath! », je remercie sincèrement le mien de l’avoir fait. Née au début des années 90, j’ai grandi au son d’une vieille platine et des vinyles 33T d’AC/DC, Iron Maiden, Led Zepplin et tant d’autres encore. Passionnée d’art, de littérature, de voyage et de photographie, j’ai vite réalisé, pourtant, que sans musique, la vie n’a pas de saveur. C’est pourquoi je m’efforce, au quotidien, de faire partager cet outil qui transcende toutes les langues au monde.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *