Die Tome 1 : lancez les dés !

12/10/2020

Titre : Die Tome 1 : Mortelle Fantasy

Auteur : Kieron Gillen et Stéphanie Hans

Editions : Panini Comics

Prix : 10,00 €

Parution : 2 septembre 2020

Nombre de pages : 184 pages

Genre : Aventure, fantasy, fantastique

Résumé : En 1991, six adolescents se retrouvent chez leur Maître de Jeu et jouent à un jeu de rôle fantastique...mais disparaissent sans laisser de traces. Deux ans plus tard, cinq d'entre eux sont de retour. Près de trente ans ont passé et il est temps pour ces adultes de reprendre la partie : le jeu n'en a pas fini avec eux.

.

On ne nous l’aurait pas précisé que l’on aurait pu aisément deviner l’amour du jeu de rôle de la part des créateurs de ce Die, Gillen Kieron (au scénario), Stéphanie Hans (au dessin), sans oublier Clayton Cowles au lettrage. Tout ce premier tome transpire d’un amour sincère pour cet univers et la façon dont la création de mondes autres peut provoquer la fascination, l’émerveillement… ainsi que la terreur. En effet, l’approche de départ de ce comics annonce une certaine crainte qui se matérialise sans s’enfermer dans une comparaison simple envers un Jumanji en plus violent.

Se développent ainsi dans le traumatisme original de nos héros des thématiques proches entre autres de Stephen King, notamment dans la confrontation envers un événement marquant pour mieux poursuivre son existence en tant qu’adulte. Bien que l’agencement du début puisse être qualifié de rapide, il est assez efficace pour comprendre la crainte de nos personnages de revenir dans un monde les ayant enfermés pendant des années et les ayant marqués de façon si profonde.

Une fois passé dans ce nouvel univers, on se retrouve plongé dans une création intéressante mélangeant les genres tout en interrogeant sur une crainte devenue récurrente dans les fictions récentes : l’enfermement dans un espace justement en dehors de notre réalité, au point de ne jamais évoluer. L’histoire de Die parvient à faire fonctionner ces réflexions sous-jacentes tout en étant grandement divertissante, notamment grâce au travail visuel de Stéphanie Hans.

L’offre de lancement de Panini Comics de proposer ce premier tome de Die à 10,00€ jusqu’à la fin de l’année constitue donc une excellente occasion de traverser avec nos personnages le même chemin vers un nouveau monde rempli des doutes d’adultes marqués et d’enfants n’ayant jamais su réellement grandir comme ils le souhaitaient. Que vous soyez amateur dans le milieu du jeu de rôle ou simple dilettante en quête d’histoire, « Die – Mortelle Fantasy » devrait largement plaire par son scénario tantôt explosif, tantôt déchiré par l’intimité des personnages, et un travail visuel dans lequel on aime à se plonger avec la même ferveur que ses créateurs dans sa conception.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *