Là où naissent les libellules - Un excellent deuxième tome !

21/10/2020

Titre : Là où naissent les libellules

Auteur : Joe Henderson, Lee Garbett & Antonio Fabela

Editions : HiComics

Prix : 17,90 €

Parution : 23 september 2020

Nombre de pages : 137 pages

Genre : Science-fiction

Résumé : Traquée sans relâche par un ennemi tout-puissant, Willa fuit Chicago en compagnie d'Edison, portée par la promesse faite à son père. Mais le monde post G-day recèle de nouveaux dangers, tels que des insectes géants amateurs de chair humaine... Et c'est sans compter de nouvelles rencontres, qui risquent de mettre à l'épreuve notre héroïne et la mènent à faire un choix inattendu. Willa pourra-t-elle échapper à son passé, ou sera-t-elle contrainte d'y faire face ?

.

J’aime de plus en plus les comics et les romans graphiques, qui font désormais partie de ma routine de lecteur, surtout lorsque je me trouve dans une situation où je ne sais plus quoi lire. Récemment j’ai enchaîné plusieurs de ces histoires qui se dévorent en quelques heures et permettent de faire la transition entre deux romans plus denses. En ce qui concerne Là où naissent les libellules, j’avais hâte de découvrir la suite des aventures de Willa qui s’est retrouvée dans une situation bien délicate à la fin du tome précédent. Je remercie donc les éditions HiComics pour leur envoi.

J’ai trouvé ce deuxième tome beaucoup plus puissant et intéressant que le premier, qui suivait un schéma plus classique. Ici, le monde imaginé par les auteurs se développe et devient plus sombre à mesure que l’on comprend qu’il n’a pas fini de révéler tous ses secrets. À la fin, l’histoire prend d’ailleurs un tournant si inattendu qu’il me tarde maintenant de savoir comment tout cela va se terminer.

J’aime toujours autant le coup de crayon du dessinateur qui sait faire vivre ses personnages, les rendant presque réels. C’est aussi l’aspect que je préfère dans les romans graphiques, le fait de voir ce que les auteurs avaient en tête, contrairement aux romans classiques où chaque lecteur interprète finalement les choses de façon différente. 

L’intrigue enfin est beaucoup moins linéaire que celle du premier tome. Les auteurs prennent des risques en introduisant de nouveaux protagonistes et en amenant leur histoire là où on ne l’attendait pas. Les surprises s’enchaînent, jusqu’au rebondissement final qui promet un troisième tome explosif. 

Bref, si vous hésitiez encore à découvrir cette série de comics imaginée par le co-showrunner de Lucifer, allez-y ! Vous allez passer un excellent moment, tout en vous posant des questions sur la plausibilité de l’histoire racontée. Car si 2020 nous a bien appris une chose, c’est que les dystopies le sont seulement jusqu’au jour où elles deviennent notre quotidien…

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *