L'étrange Noël de Mr Jack : complainte de deux monstres mélancoliques.

29/10/2020

Titre : L'étrange Noël de Mr Jack

Réalisateur : Henry Selick

Avec : Chris Sarandon, Danny Elfman, Catherine O'Hara, ...

Genre : Animation, fantastique

Durée : 1h15

Nationalité : États-Unis

Sortie : 1994

Résumé : Jack Skellington, roi des citrouilles et guide de Halloween-ville, s'ennuie : depuis des siècles, il en a assez de préparer la même fête de Halloween qui revient chaque année, et il rêve de changement. C'est alors qu'il a l'idée de s'emparer de la fête de Noël...

.

La ville d’Halloween est la cité des monstres, lieu d’effroi et résidence des cauchemars d’enfants et d’adultes. Ses habitants y célèbrent la peur et font tout pour que leur fête soit la plus réussie, année après année, avec les mêmes recettes, les mêmes effets, les mêmes tout. Pas étonnant dès lors que dans ce marasme de créatures en tout genre se trouve poindre une tristesse dans le cœur de Jack, le roi d’Halloween. Plus encore que l’ennui, c’est une amertume de la répétition qui l’anime, une autre peur : celle de s’enfermer dans une mécanique étouffante dans laquelle, ironiquement, on reprochera à Tim Burton de s’enfermer. Si Jack est effrayé, c’est du manque de plaisir pris dans la tâche à laquelle pourtant, tout le monde l’affirme, il excelle.

Une autre tristesse naît alors, cette fois-ci dans le cœur de Sally, créature décousue en quête de liberté. Elle échappe à son créateur, elle échappe même à son corps en morceaux : Sally est en fuite perpétuelle avec comme destination Jack. L’amour qu’elle a pour lui est un secret, de ceux dont on se réconforte de peur que l’autre ne le partage pas, dans une autre peur que chacun d’entre nous aura connue dans son existence. Est-ce que la personne à qui les battements de mon cœur sont dédiés les ressent ? Partage-t-elle cette même euphorie que j’ai en la voyant, cette même joie d’entendre sa voix, cette même terreur qu’un jour, je puisse la perdre ?

C’est alors que le cœur de Jack s’anime et se trouve raison dans une autre fuite, involontaire mais libératrice, dans la découverte de Christmas Town. Nous sommes à mille lieues de ce qui était la norme de l’épouvantail, notamment par ces couleurs brillantes, ces sourires de bonheur partout. Est-ce que cet ailleurs peut devenir réel ? Si l’échec prévisible de Jack se tourne, ce n’est pas par pur déterminisme écrasant mais par une autre forme de libération qui se dessine petit à petit : cette autre existence, ce rafraîchissement dans l’existence, c’est une possibilité. L’existence même de celle-ci est dès lors salvatrice, pouvoir de liberté qui prendra une tournure différente que celle espérée par notre héros mais néanmoins galvanisante.

Le choix d’Henry Selick et la stop motion pour animer le poème de Tim Burton s’avère dès lors des plus expressifs, la figure longiligne de Jack passant de la lourdeur du mouvement à un élancement suivant la frénésie retrouvée du héros. Les traits et actions imparfaites de la technique y sont sublimés, rappelant la beauté et la poésie d’un univers biscornu et qui était auparavant l’apanage des moins populaires, des délaissés des jolis héros et héroïnes à la perfection physique bien trop inatteignable. Ici, on célèbre les Freaks, les délaissés des standards habituels, les personnes qui ne rentrent pas dans aucune case.

Bien évidemment que « L’étrange Noël de Mr Jack » reste à ce jour un classique d’animation, quelle que soit la période où on le regarde. Car au-delà du long-métrage se dessine une libération : celle de deux êtres tristes qui parviennent à devenir eux-mêmes dans le regard de l’autre, dans le pouvoir de son amour et le réconfort de la personne aimée. Et tant pis pour les cyniques qui aiment se mettre au-dessus des sentiments car oui, parfois, la lumière d’un amour éternel est vraiment la plus belle…

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *