Nos coeurs à l'horizon - Des secrets de famille et un hôtel de luxe

17/11/2020

Titre : Nos coeurs à l'horizon

Auteur : Jojo Moyes

Editions : Hauteville

Prix : 19,50 €

Parution : 7 octobre 2020

Nombre de pages : 606 pages

Genre : Historique/Contemporain

Résumé : « Il y avait toujours eu trop de souffrance dans cette demeure, trop de secrets. Son avenir appartenait à d’autres désormais. Ses yeux se posèrent sur une photographie de Celia dans une jupe d’un rouge flamboyant assorti aux tapisseries. Elle se souvenait d’un regard qui en savait trop, d’une silhouette toujours sur le point de battre en retraite. »

Angleterre, années 1950. La vie de la paisible station balnéaire de Merham est bouleversée le jour où des artistes bohèmes s’installent dans la splendide demeure d’Arcadia, au grand dam de la bourgeoisie locale, qui voit d’un mauvais œil l’arrivée de ces jeunes gens aux mœurs étranges. Celia et sa sœur y voient quant à elles l’occasion rêvée pour échapper à leur ennui. Mais l’amour va s’en mêler, et Arcadia va bientôt devenir le théâtre d’un scandale sans précédent.

Cinquante ans plus tard, alors que cette somptueuse demeure est sur le point d’être transformée en hôtel de luxe, on y découvre une fresque qui recèle d’incroyables secrets. Il reste peut-être à Merham une personne capable de résoudre cette énigme…

.

Depuis plusieurs années j’ai pris l’habitude de lire le « nouveau » Jojo Moyes au moment de sa sortie, l’auteure ayant réussi à instaurer un véritable rendez-vous avec ses lecteurs. Même si en l’occurence il s’agit d’une réédition, je n’ai pas laissé passer l’occasion de découvrir ce « vieux » titre dont le résumé me semblait très prometteur. J’aimerais donc remercier les éditions Hauteville pour leur envoi. 

Jojo Moyes excelle vraiment dans ces intrigues mettant en scène des familles où il y a autant de secrets que de membres. Personnellement, je la préfère largement dans ce genre plutôt que dans la romance contemporaine, peut-être moins surprenante et plus traditionnelle. Ici, on va découvrir une histoire riche, située entre deux époques, intimement liées entre elles. 
Dans les années 1950, Lottie Swift peine à trouver sa place dans une société qui ne lui correspond pas. Elle ne se reconnaît pas forcément dans les moeurs de l’époque et ce n’est pas le comportement égoïste de son amie Celia qui va l’aider à mieux s’intégrer. Mais tout va changer le jour où un groupe d’artistes va venir s’installer à l’hôtel Arcadia…
Dans les années 2000, Daisy Parsons est à un moment de sa vie où elle remet tout en question. Lorsqu’on lui confie la mission de remettre au goût du jour un vieil hôtel pour en faire une destination luxueuse, Daisy accepte le challenge avec enthousiasme sans savoir qu’elle va aussi déterrer des secrets vieux de cinquante ans…

J’ai beaucoup aimé cette intrigue entre deux époques comme Jojo Moyes sait si bien les faire. Malgré des chapitres qui sont parfois très longs, le style de l’auteure est si prenant que le roman en devient un véritable page turner. Et bien que la romance ne soit pas le point central de l’intrigue, l’amour n’en reste pas moins son fil rouge. Jojo Moyes parvient même à rendre touchant ce que j’aurais pu trouver niais et émouvant ce qui, d’habitude, me fait lever les yeux au ciel.

Les personnages, enfin, sont toujours aussi complexes, qu’ils soient des hommes ou des femmes. Chacun d’entre eux a sa propre histoire à raconter et chacune d’entre elles participe à reconstituer le puzzle dont les pièces ont été éparpillées au cours du temps. Certaines relations donnent d’ailleurs lieu à des scènes très fortes, aussi puissantes dans leur narration que dans les messages qu’elles véhiculent. Mais il y a aussi beaucoup d’humour et de légèreté, le tout porté par une plume entraînante et très immersive. 

Bref, si comme moi vous êtes tombés sous le charme de Jojo Moyes, vous allez forcément adorer Nos coeurs à l’horizon où l’on retrouve tout ce qui a fait la force de l’auteure au fil des années. Et si vous n’avez encore jamais eu l’occasion de découvrir son oeuvre, n’hésitez plus : c’est sans doute le bon moment de le faire !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *