Wyld Tome 1 : La Mort ou la Gloire de Nicholas Eames

14/11/2020

Titre : Wyld Tome 1 : la Mort ou la Gloire

Auteur : Nicholas Eames

Editions : Bragelonne

Prix : 7,90 €

Parution : 16 septembre 2020

Nombre de pages : 624 pages

Genre : Fantasy

Résumé : Clay Cooper et ses hommes étaient jadis les meilleurs des meilleurs, la bande de mercenaires la plus crainte et la plus renommée de ce côté-ci des Terres du Wyld – de véritables stars adulées de leurs fans. Pourtant leurs jours de gloire sont loin. Les redoutables guerriers se sont perdus de vue. Ils ont vieilli, se sont épaissis et ont abusé de la bouteille – pas forcément dans cet ordre, d'ailleurs.
Mais un jour, un ancien compagnon se présente à la porte de Clay et le supplie de l'aider à sauver sa fille, prisonnière d'une cité assiégée par une horde de monstres sanguinaires. Même si cela revient à se lancer dans une mission que seuls les plus braves et les plus inconscients seraient capables d'accepter.
Le temps est venu de reformer le groupe... et de repartir en tournée.

.

Quand on revoit le bandeau accompagnant le roman déclarant que celui-ci a été récompensé par le prix « Hellfest Inferno 2020 » après l’avoir terminé, il faut bien admettre que l’on n’est pas le moins du monde surpris. Le livre de Nicholas Eames n’est en effet pas subtil dans son allégorie des mercenaires symbolisant des groupes de rock en tout genre. Il suffit de voir le nom utilisé pour désigner les bandes de guerriers, les « Roquebande ». Néanmoins, si les références se font avec plus ou moins de clins d’œil, il faut reconnaître que le parallèle tracé s’avère assez intéressant pour fonctionner et permet surtout de développer une mythologie de fantasy reposant sur des codes sans trop les répéter.

On sent en effet que Nicholas Eames joue de ses inspirations tout en essayant d’illustrer au mieux ses héros à la gloire passée. Il y a une affection sincère qui se dessine dans les traits de ces personnages face à leur vieillesse et réunis par un malheur personnel. Et même si l’on peut trouver l’humour par moments un poil forcé, cela n’empêche pas de s’amuser assez bien en pénétrant l’univers de Wyld.

Les personnes accros à la fantasy devraient donc apprécier la façon dont Nicholas Eames dessine avec humour et un certain sens de l’action un monde à la mythologie assez intéressante pour s’y initier. On se demandera juste comment l’auteur va approfondir les régions de « Wyld » tant « La Mort ou la Gloire » semble se suffire à lui-même mais on sera assez contents de le découvrir dans un deuxième tome.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *