All Clear de Connie Willis

01/12/2020

Titre : All Clear

Auteur : Connie Willis

Editions : Bragelonne

Prix : 9,90 €

Parution : Octobre 2020

Nombre de pages : 920 pages

Genre : Historique, science-fiction

Résumé : Londres, 29 décembre 1940 : l'une des nuits les plus meurtrières du Blitz. Pris au coeur de l'un des pires raids de l'époque, les historiens du futur Michael, Merope et Polly cherchent désespérément à revenir au xxi e siècle. En attendant de trouver un moyen de s'échapper, le trio tente de survivre aux bombardements et aux évacuations, mais il y a plus grave encore : d'après les archives oxfordiennes de 2060, il semblerait que leurs interventions aient modifié le cours des événements... et la guerre pourrait bien se terminer autrement, bouleversant l'Histoire à jamais. Quelle que soit l'ampleur des sacrifices exigés, les voyageurs du futur doivent s'engager dans un combat acharné contre le temps...

.

Connie Willis nous avait surpris avec le premier tome de son diptyque « Blitz », « Black Out », en se concentrant plus sur la partie historique de son récit que sur son aspect science-fiction, avec un travail de reconstitution intéressant justement par la nature de ses personnages principaux. Cette conclusion assez massive (900 pages de récit en plus d’un lexique assez riche) ne pouvait donc que maintenir l’intérêt au vu de ce qui a été présenté tout en jouant sur les peurs de l’uchronie dévastatrice et de l’impossibilité pour nos héros de rentrer chez eux.

L’intrigue parvient à rétablir les interrogations temporelles plus au centre du récit par le biais de retours de personnages, brisant certes l’isolement historique de nos personnages mais parvenant à mieux jouer des interrogations inhérentes à leurs actions. Le récit parvient ainsi à apporter encore plus de doute et de tension lors de certaines scènes par quelques éclatements des plus intéressants. Si le travail immersif dans l’époque fonctionne autant et que les nombreux déplacements risquent de perturber certains lecteurs, il faut bien admettre que le cœur est toujours présent au fur et à mesure de la lecture.

Si vous avez aimé « Black Out », il est impossible que vous n’aimiez pas cette seconde partie tant elle parvient à conserver tout ce qui en faisait la réussite pour mieux émouvoir dans son travail de recherche et de gestion des idées temporelles et historiques derrière. Avec « All Clear », Connie Willis parvient à refermer tout ce qu’elle a construit précédemment avec une certaine dose d’émotion, de talent, de largesse d’histoire mais surtout de réussite. Ou comment parvenir à allier une recréation fidèle d’un contexte historique passionnant en parvenant à jouer de son voyage temporel sans altérer (ironie) tout le drame construit pendant son époque narrée…

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *