La fille du quai - Une bonne surprise !

10/12/2020

Titre : La fille du quai

Auteur : Alafair Burke

Editions : Presses de la Cité

Prix : 20,00 €

Parution : 8 octobre 2020

Nombre de pages : 352 pages

Genre : Thriller

Résumé : Olivia Randall est avocate pénaliste à New York. Lorsqu'elle apprend que son ex, Jack Harris, est accusé d'avoir abattu trois personnes sur le front de mer de Manhattan, elle ne doute pas un instant de son innocence. Celui avec qui elle est sortie vingt ans plus tôt est un homme au-dessus de tout soupçon, père aimant d'une adolescente. Tout ceci ne peut être qu'une grossière erreur.
Olivia accepte donc de le représenter malgré leur passé chargé et une rupture difficile. Mais des preuves accablantes s'accumulent bientôt contre Jack. Quant à son alibi, une mystérieuse inconnue qui lui aurait donné rendez-vous par mail sur les lieux de la fusillade, elle reste introuvable. Quelqu'un cherche-t-il à faire porter le chapeau à Jack ou bien l'ex d'Olivia n'est-il pas celui qu'elle pense ?

Un thriller psychologique qui fait tomber les masques et nous confronte à l'une de nos plus grandes peurs : la part d'ombre qui sommeille en chacun de nous...

.

J’ai eu l’occasion de découvrir Alafair Burke dans l’une de ses collaborations avec Mary Higgins Clark et je dois avouer ne pas avoir vraiment apprécié l’expérience… L’auteure est pourtant très populaire dans le monde du thriller, et particulièrement aimée par ses lecteurs ; deux raisons qui m’ont poussé à lui donner une seconde chance. Et je ne regrette pas ! Contre toute attente, j’ai passé un très bon moment de lecture, avec des personnages attachants et du suspense jusqu’à la dernière ligne. Un grand merci donc aux éditions Presses de la Cité pour leur envoi. 

J’ai tout d’abord été étonné par la plume de l’auteure, aussi fluide qu’agréable. Alafair Burke construit son histoire par couches, avec une approche finalement assez originale où toute l’intrigue repose sur une seule interrogation : le présumé coupable est-il innocent, ou pas ? C’est en tout cas la question à laquelle l’avocate Olivia Randall va essayer de répondre…

J’ai aimé le fait qu’on ne suive pas, comme dans la majorité des thrillers avec enquête policière, un duo d’inspecteurs mais une femme qui se débrouille très bien seule. Et une chose est sûre, Olivia, ambitieuse, tenace, et débrouillarde, ne se laisse pas intimider par les hommes qui l’entourent. J’ai adoré ce personnage dont le comportement m’a étonné plus d’une fois, notamment dans son passé. Je ne vais pas en dire davantage mais sachez que les failles d’Olivia en font un protagoniste fort et surprenant. 

L’intrigue, enfin, s’est révélée intéressante et bien trouvée, même si j’ai deviné la fin une bonne centaine de pages avant le dénouement. Pour autant, cela ne m’a ni dérangé, ni gâché ma lecture car au moins je n’ai pas été déçu comme c’est de plus en plus le cas avec mes thrillers… Ici l’explication tient la route, est plutôt cohérente et devrait en surprendre plus d’un, surtout si le roman à suspense ne fait pas partie de vos genres de prédilection. 

Vous l’avez compris, j’ai passé un super moment avec La fille du quai, d’autant que je ne m’attendais pas à autant l’apprécier. Au final, il s’agit d’un excellent récit à suspense mais pas que… L’auteure pourrait en effet aisément faire d’Olivia un personnage récurrent tant elle a de potentiel. En tout cas pour ma part je serais au rendez-vous ! 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *