Le ravin - Un thriller aussi hypnotisant que dérangeant...

16/12/2020

Titre : Le ravin

Auteur : Joyce Carol Oates

Editions : J'ai lu

Prix : 8,20 €

Parution : 7 octobre 2020

Nombre de pages : 384 pages

Genre : Roman noir / Thriller

Résumé : Wymouth, New Jersey. Agent immobilier le jour et photographe la nuit, Malt McBride semble heureux. Qui se douterait qu'il n'a jamais pu oublier le cadavre atrocement mutilé de Marcey Mason, découvert jadis dans un ravin ? Aujourd'hui encore, il est certain que ce meurtre aurait pu être évité s'il avait été moins indifférent au charme de la jeune fille. Quand il apprend que son amie Diana Zwolle a récemment disparu, il fait immédiatement le lien entre les deux affaires. Porterait-il malheur ? Un sentiment de culpabilité l'accable, et la police ne tarde pas à se convaincre qu'il est le principal suspect.

.

Il n’y a pas si longtemps je vous parlais de Délicieuses pourritures de la même auteure, roman très court avec lequel je l’ai découverte. Etant donné le fait que j’ai été totalement séduit, j’ai décidé de poursuivre ma découverte avec Le ravin, qu’on peut considérer comme un thriller même si une histoire signée Joyce Carol Oates ne semble jamais se résumer à un seul genre…. Une chose est sûre, une fois de plus j’ai été charmé. Un grand merci donc aux éditions J’ai lu pour leur envoi.

Dès les premières pages, j’ai retrouvé ici ce que j’avais aimé dans Délicieuses pourritures, à savoir cette plume impeccable, et si immersive avec, en plus, une enquête policière passionnante. Je crois que Le ravin a initialement été publié sous un pseudonyme et pourtant on reconnaît tout de suite le style de Oates, et son univers aussi dérangeant que fascinant.

L’intrigue proposée ici flirte une fois de plus avec le glauque tout en restant hypnotisante, presque sensuelle. Je ne sais pas comme elle fait mais l’auteure parvient toujours à aborder certaines thématiques très taboues avec une facilité déconcertante, rendant ainsi son histoire unique.

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans Le ravin, c’est évidemment l’enquête policière et cette touche de suspense que Oates a parfaitement su gérer du début à la fin. Entre autres, on y parle notamment d’argent, de la notion d’innocence et aussi de la culpabilité, mais également de la reconstruction psychologique après un drame et des relations toxiques.

Enfin, j’ai beaucoup aimé le dénouement même si je l’ai trouvé un poil précipité et manquant peut-être d’explications. Mais il n’empêche que j’ai passé un excellent moment de lecture avec une intrigue atypique, menée d’une main de maître. Une franche réussite !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *