Lucky Strike : du sang sur l'argent

02/12/2020

Titre : Lucky Strike

Réalisateur : Kim Yong-hoon

Avec : Jeon Do-Yeon, Woo-Sung Jung, Seong-woo Bae, ...

Genre : Drame, thriller

Durée : 1h48

Nationalité : Corée du Sud

Sortie : Juillet 2020

Résumé : Un corps retrouvé sur une plage, un employé de sauna, un douanier peu scrupuleux, un prêteur sur gage et une hôtesse de bar qui n’auraient jamais dû se croiser. Mais le sort en a décidé autrement en plaçant sur leur route un sac rempli de billets, qui bouleversera leur destin. Arnaques, trahisons et meurtres : tous les coups sont permis pour qui rêve de nouveaux départs…

.

L’ouverture du film ne fait aucun mystère sur son sujet, suivant un sac Louis Vuitton, symbole évident d’une société de consommation ancrée dans un fonctionnement capitaliste et ce besoin de l’argent pour subsister. Bien évidemment, on s’attend à un jeu de massacre entre les personnages et c’est bien ce que nous propose Kim Yong-hoon mais avec un aspect féroce qui n’hésite pas à nous dépasser de façon bien évidemment noire mais passionnante. La lutte pour l’argent ne peut se faire que dans le sang, la violence et la destruction de l’autre tout en n’évitant pas de se perdre soi-même pour ces absurdes billets.

Les rebondissements sont ainsi légion dans une intrigue qui avance vers un point de non retour pour chacun. Les personnages subissent en effet plus souvent qu’ils n’agissent dans une intrigue chorale où chaque destin rebondit sur l’autre avec l’impact d’une boule de bowling lancée à pleine vitesse. La tragédie point à la façon d’un raz-de-marée destructeur qui ne peut qu’emporter dans le chaos nos protagonistes, bien aidés par une interprétation de qualité ainsi qu’une écriture ciselée. Cela se ressent également dans l’agencement du scénario ainsi que dans une mise en scène qui traite de sa violence avec un regard âpre tout en jouant par moments d’une ironie des plus mordantes. En ce sens, on pense à la raison derrière le titre et l’histoire qui relie cette marque à un personnage tout en définissant bien la nature hasardeuse des actions qui vont ensevelir la gamme de caractères qui nous est proposée ici.

C’est donc un jeu de quilles des plus rondement mené que nous propose Wild Side en distribuant ce « Lucky Strike », attaque contre la place annihilatrice de l’argent avec une rage intériorisée mais dont la brutalité s’abat dans une forme d’ironie morbide qui n’annule jamais l’amertume de ce qui est narré. Kim Yong-hoon frappe fort et bien dans un film des plus divertissants et où le sang coule avec une facilité de massacre sombre et agressive.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *