Prodigal Son saison 1 : tel père, tel fils ?

23/12/2020

Titre : Prodigal Son

Créée par : Chris Fedak et Sam Sklaver

Avec : Tom Payne (II), Michael Sheen, Bellamy Young, ...

Format : 20 épisodes de 42 minutes

Diffusion : 2019

Genre : Policier, Drame

Résumé : Malcolm Bright est un criminologue reconnu, qui connaît la façon de penser des tueurs et comprend le fonctionnement de leur esprit. Pourquoi ? Parce que son père était l'un des pires tueurs en série : Le Chirurgien. Grâce à son génie tordu, le jeune homme aide la police de New York à résoudre des crimes.

.

Les séries policières passent et se ressemblent, cherchant perpétuellement comment se distinguer pour atteindre une nouvelle audience et la maintenir captivée. On pense aux « Experts » qui, après avoir sonné comme une révolution dans le domaine en se concentrant sur la partie scientifique des investigations sans oublier d’humaniser ses personnages, a dû finir par se retirer tant sa formule aura fini par lasser. « Prodigal Son » arrivait donc dans un domaine bien fourni, où la bataille pour se montrer à part des concurrents peut s’avérer aussi violente que les méfaits narrés.

Après avoir terminé notre marathon de cette première salve, composée de vingt épisodes, il faut bien reconnaître que celle-ci fonctionne bien tout en s’inscrivant dans le genre de la série policière. On a ainsi quelques personnages que l’on pourrait qualifier d’archétypes en arrière-plan mais fonctionnant par un casting qui, sans se distinguer, fait le travail. D’un point de vue visuel et tonal, il faut bien admettre qu’on est par moments dans le déjà-vu mais avec une certaine accumulation de rebondissements qui nous pousse à continuer la série de façon régulière.

Ce qui frappe le plus ici, c’est la relation entre Malcolm et son père, tueur en série redoutable incarné par le toujours charismatique Michael Sheen. L’alchimie par moments dangereuse mais toujours nourrie de conflits avec son fils s’avère le cœur de la série, voire l’argument principal dans sa découverte, tout en apportant une relation allant aussi bien dans une forme d’affection que de questionnement au vu des horreurs commises par le Chirurgien. Leurs rencontres s’avèrent alors assez passionnantes, bien aidées par le bagout des deux acteurs principaux.

Si elle ne semble pas révolutionnaire dans son genre, « Prodigal Son » offre assez d’écriture intéressante et de rebondissement pour se laisser suivre avec un grand plaisir. La série arrive à rester dans certaines tropes sans être trop dans le répétitif dans ce qu’elle raconte. Bref, on se demande ce qui nous attend dans la future deuxième saison et on peut admettre sans honte qu’on a une certaine hâte de le découvrir…

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *