Verity - Un pari réussi !

29/12/2020

Titre : Verity

Auteur : Colleen Hoover

Editions : Hugo Thriller

Prix : 19,95 €

Parution : 1 octobre 2020

Nombre de pages : 330 pages

Genre : Thriller

Résumé : La vie a toujours souri à Verity Crawford.
Ses livres font d'elle une auteur star, sa maison du Vermont est splendide et elle forme avec Jeremy, son mari, un couple parfait. Mais un jour, sur une route, son rêve tourne au cauchemar. L'accident l'empêche d'écrire, transforme sa trop grande maison en prison, et menace de l'éloigner de Jeremy.

La vie n'a jamais été tendre avec Lowen ashleigh.
Ses livres ne rencontrent qu'un accueil poli, ses finances sont au plus mal et ses histoires d'amour sont des feux de paille. Jusqu'à ce que Jeremy la recrute pour devenir le ghostwriter de Verity et terminer à sa place sa série à succès.

Pour Lowen, aussi incongrue que soit la proposition, l'occasion est beaucoup trop belle pour ne pas la saisir, et Jeremy beaucoup trop séduisant pour qu'elle lui dise non. Mais en découvrant, dans les papiers de Verity, ce qui semble être son autobiographie, Lowen va voir se dessiner, page après page, le portrait d'une femme épouvantable, prête au plus atroce des crimes pour ne pas perdre ce qu'elle a, et prompte à toutes les perversités lorsqu'elle se sent menacée.
Et aux yeux de Verity, Lowen est désormais une menace.

.

Colleen Hoover fait partie des auteures incontournables lorsqu’il s’agit des romances New Adult. En revanche, la voir s’essayer au thriller a été une vraie surprise. De façon générale, si l’on se penche sur ses derniers écrits, on se rend compte qu’elle semble vouloir explorer d’autres horizons. Et si ses prochaines tentatives se révèlent aussi réussies que celle-ci, croyez-moi, je serai au rendez-vous ! En attendant, j’aimerais remercier les éditions Hugo Thriller pour leur envoi.

Même si Colleen Hoover a l’habitude de proposer des histoires de plus en plus sordides avec des personnages aux passés plus que douteux, ce n’est rien comparé à Verity. Ici, l’auteure explore la vraie noirceur de l’âme humaine, confrontant son lecteur à des tabous aussi dérangeants que glauques. 

J’ai adoré cette lecture aussi addictive qu’étrange, aussi sensuelle qu’écœurante. Les fans de Colleen Hoover ont d’ailleurs été un peu déboussolés par cette nouvelle histoire, que l’auteure qualifie d’ailleurs elle-même comme étant à part dans sa bibliographie ; mais pour ma part, je crois qu’elle a signé ici son meilleur roman.

Je n’ai pas envie de trop en dire sur l’intrigue au risque d’en dévoiler trop mais Verity se rapproche des thrillers domestiques qui sont devenus si populaires ces dernières années. Il y a aussi toute une réflexion sur la vie d’un auteur à succès et bien qu’il s’agisse d’une thématique que j’affectionne peu, j’ai adoré l’angle d’approche choisi ici. 

Les personnages, quant à eux, se sont révélés comme d’habitude attachants et touchants. Le point positif, c’est que contrairement aux autres romans de l’auteure, on ne sait pas comment tout va se terminer avant le dénouement. L’intrigue policière ajoute en effet cette touche de suspense bienvenue qui m’a tenu en haleine du début à la fin.

En somme, j’ai passé un excellent moment de lecture malgré une fin un poil facile que j’aurais peut-être imaginée différemment. Colleen Hoover s’est toutefois révélée dans ce nouvel exercice et j’espère sincèrement qu’elle continuera à exploiter cette noirceur si jouissive dans ses futurs travaux.

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *