La Chronique des Bridgerton : dé(raison) et obsession

08/01/2021

Titre : La Chronique des Bridgerton

Créée par : Chris Van Dusen, Shonda Rhimes

Avec : Phoebe Dynevor, Regé-Jean Page, Jonathan Bailey, ...

Format : 60 minutes environ

Diffusion : Netflix

Genre : Romance, drame, romance historique

Résumé : En Angleterre, pendant la Régence, Daphne Bridgerton, la plus âgée des fille de la riche famille des Bridgerton, est censée se trouver un mari, mais la concurrence est rude et ses envies sont ailleurs.

.

Dans la vie, il y a ceux qui aiment le concept d’amour et ceux qui ne se posent pas vraiment la question. Je crois appartenir à la première catégorie et malgré le danger d’un avis difficilement objectif, je me devais d’évoquer La chronique des Bridgerton. La chronique des Bridgerton est d’abord une saga littéraire appartenant au genre de la romance historique écrite par Julia Quinn et composée de 9 volumes, chacun centré sur un protagoniste différent, principalement issu de la famille Bridgerton. Ce roman passion était un peu passé aux oubliettes jusqu’à aujourd’hui, ère des plateformes de streaming qui a le pouvoir de consacrer à peu près tout ce qui ne l’était pas déjà.

Nous voici donc sur Netflix avec une nouvelle série signée Chris Van Dusen et Shonda Rhimes (et son fameux Shondaland) où la romance est à l’honneur. Et si par malheur vous érigez les œuvres de Jane Austen comme le summum de l’expression de l’amour, fuyez misérables car Bridgerton essaiera de tirer sur les mêmes cordes sensibles. Tout y est, ou presque : famille nombreuse et foyer chaleureux, murmures et rires étouffés derrière des portes tandis que des conversations un peu sérieuses tentent d’avoir lieu entre les adultes, rumeurs de mariages, robes aux étoffes délicates et, surtout, oui surtout, une avalanche de bals dont nos personnages principaux feront la plus délicieuse des expériences. Voilà le décor planté.

BRIDGERTON (L to R) FREDDIE STROMA as PRINCE FRIEDERICH, PHOEBE DYNEVOR as DAPHNE BRIDGERTON and REGÉ-JEAN PAGE as SIMON BASSET in episode 104 of BRIDGERTON Cr. LIAM DANIEL/NETFLIX © 2020

En ce qui concerne les personnage, la première saison se concentre sur le personnage de Daphné, l’aînée des filles de la famille Bridgerton, qui compte en tout quatre filles et quatre garçons. Daphné s’apprête à faire son entrée dans la société via le célèbre bal des débutantes, événement où la jeune fille sera présentée à la reine Charlotte et à son jugement intransigeant. Daphné est une jeune fille ravissante, douce et réservée. Le mariage et les enfants font partie de sa conception du bonheur et cette entrée dans la société est pour elle une étape importante : si elle parvient à se faire courtiser cette saison et à obtenir une demande de mariage (peut-être d’un illustre membre de la société britannique ou étrangère), elle assurera un avenir à sa famille. Mais plus que tout, Daphné espère en son for intérieur que son mariage à venir sera un mariage d’amour. Son grand frère Anthony, à qui échut le rôle de chef de famille à la mort du père, compte bien veiller au grain et n’accepter pour sa sœur que le meilleur des partis. Oui, Anthony est une personnalité qui aurait pu très vite tomber dans l’antipathie si ce n’est un sauvetage in extremis du scénario, mais nous y reviendrons plus tard.

BRIDGERTON (L to R) JONATHAN BAILEY as ANTHONY BRIDGERTON and REGÉ-JEAN PAGE as SIMON BASSET in episode 101 of BRIDGERTON Cr. LIAM DANIEL/NETFLIX © 2020

L’intrigue n’est pas plus complexe que cela, hormis le fait peut-être d’avoir intégré dans l’équation une mystérieuse Lady Whistledon, chroniqueuse sans attache qui relate sans retenue aucune tous les potins et scandales de la ville. Personne n’y échappe et une grande importance semble être accordée à cette compileuse de scandales. Mais cela n’ira jamais plus loin que quelques vérités exposées aux yeux de tous sans réelle répercution, et le véritable mystère de l’identité de cette Lady ne prend jamais vraiment.

BRIDGERTON (L to R) PHOEBE DYNEVOR as DAPHNE BRIDGERTON and REGÉ-JEAN PAGE as SIMON BASSET in episode 101 of BRIDGERTON Cr. LIAM DANIEL/NETFLIX © 2020

Non, notre attention toute entière est tournée vers Daphné et l’objet de ses intentions : un certain duc bien ténébreux et torturé comme on les aime qui répond au nom de Simon. Et voilà les deux ingrédients essentiels à un amour impossible mais on le sait au fond de nous tout à fait possible et inévitable. Daphné, et nous au passage, sommes subjugués par ce personnage mais il n’y a là rien d’étonnant puisque les conditions du casting devaient certainement être « beauté insolente ». Soit, Daphné a son lovematch, mais leur idylle semble impossible pour diverses raisons qu’il incombera aux deux de surmonter. Daphné se voit obligée de naviguer entre les besoins de sa famille et ceux de son cœur. Un dilemme traité depuis toujours, cette fameuse opposition entre passion et raison. Mais la passion ici se mue très vite en amour et pour toute âme sensible, nous voilà épris des deux.

BRIDGERTON (L to R) PHOEBE DYNEVOR as DAPHNE BRIDGERTON and RUTH GEMMELL as LADY VIOLET BRIDGERTON in episode 101 of BRIDGERTON Cr. LIAM DANIEL/NETFLIX © 2020

Car la chronique des Bridgerton ne révolutionne pas le genre, mais l’on ressent un plaisir certain et sincère à vivre chaque épisode la vie de Daphné dans cette cour somptueuse, dans ces bals innombrables et entraînants, où la seule préoccupation de tous semble d’être sous leur meilleur jour. Bridgerton est une bulle d’oisiveté, de paisibilité et d’ignorance délibérée dans laquelle il est si facile de se laisser aller, sans aucun remords. Les personnages, à foison, rendent l’univers encore plus riche et vivant, d’autant qu’ils ne font pas réellement figure de personnages secondaires en cela que les prochaines saisons se consacreront à l’un d’entre eux. Aussi, si tant est que votre être en exprime le besoin, laissez-vous glisser dans cet univers utopique où l’amour est omniprésent, où il est bon et agréable, un univers qui fait passer les contes de fée pour un monde bien terne. Prenez garde cependant à ne pas trop vous attacher, la saison 2 n’est pas pour tout de suite.

.

 

La traduction, c’est sacré !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *