La dame à la licorne de Béatrice Fontanel et Vanessa Hié

18/01/2021

5

Titre : La dame à la licorne

Auteur : Béatrice Fontanel et Vanessa Hié

Editions : Seuil Jeunesse

Prix : 16,50 €

Parution : Novembre 2020

Nombre de pages : 48 pages

Genre : Découverte

Résumé : « Il était une fois, il y a fort longtemps, un seigneur qui aimait guerroyer et chasser sans relâche, alors que des créatures et des animaux fabuleux peuplaient encore les forêts profondes. » Ainsi commence le récit de Béatrice Fontanel, un récit aux allures de cavalcade sauvage. Le lecteur y galope à dos de licorne, licorne poursuivie qui trouvera finalement refuge au cœur d'un jardin secret, alcôve paisible où l'amour l'attend. Chef-d'œuvre du début de la Renaissance, les tapisseries de La Dame à la licorne sont mondialement connues ; on les découvrira ou redécouvrira en plongeant dans ce récit palpitant merveilleusement illustré par Vanessa Hié qui a mené un impressionnant travail de documentation.

.

On peut souvent se demander comment initier un public plus jeune aux merveilles de l'art et à l'analyse des œuvres présentées. L'idée proposée par cette « Dame à la licorne » est alors intéressante car partant au départ d'une création existante pour la faire visiter par le biais d'une fiction aux allures de contes. Celle-ci s'avère en soi assez intéressante dans sa façon de se dessiner en forme de fuite vers l'avant, bien aidée dans l'immersion par les illustrations de Vanessa Hué pour capturer les tapisseries originales.

Mais si cette jolie histoire prend la part belle dans les 48 pages de l'ouvrage, on trouve aussi une analyse de « La dame à la licorne » originale, confrontant entre autres les illustrations du livre avec celles à l'origine de ce livre. On décortique par ce biais cette création tout en faisant les liens avec le conte offert auparavant, permettant une analyse plus poussée et dont les résonnances fictives fonctionnent très bien, et ce qu'importe l'âge du public touché. Les traits tirés entre les tapisseries et l'histoire enrichissent alors cette découverte sans tomber dans le fouillis ou l'alambiqué.

On recommandera donc de façon très positive cette « Dame à la licorne » tant elle permet d'enrichir le regard d'une œuvre par un biais ludique se dirigeant agréablement vers l'analytique sans s'aliéner quelque public que ce soit (et ce bien que l'ouvrage soit surtout destiné à une audience assez jeune). On se laisse aussi bien emporter par la narration de Béatrice Fontanel que dans les illustrations de Vanessa Hué tout en parvenant à créer une sensation d'émerveillement assez magique qui en font un très joli livre, et ce pour toute la famille.

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *