Le Livre des Anciens #3 - Un tome final digne de la saga

20/01/2021

5

Titre : Le Livre des Anciens #3 - Soeur Sainte

Auteur : Mark Lawrence

Editions : Bragelonne

Prix : 7,90€

Parution : 18 novembre 2020

Nombre de pages : 504 pages

Genre : Fantasy

Résumé : Les glaces rongent peu à peu l'Empire aux abois, menacé sur tous les fronts. Partout, les armées de l'empereur reculent. Nona doit surmonter les derniers obstacles de son noviciat avant de choisir son ordre de prédilection. Mais il semble peu probable que ses alliées et elle puissent prendre l'habit avant que la guerre parvienne aux portes du couvent. Déchirée entre ses loyautés, Nona se prépare à livrer son ultime bataille. Une bataille au cours de laquelle ses propres démons chercheront à causer sa perte.

.

Qu’il est agréable de pouvoir enchaîner les tomes d’une même saga ! Si je préfère toujours lire un ou deux romans qui n’appartiennent pas à l’univers entre – pour ne pas percevoir la saga comme un seul long roman – j’avoue que j’apprécie quand même vraiment de commencer une saga terminée et de ne pas avoir à attendre dix ans pour avoir la suite (oui, George R. R. Martin et Patrick Rothfuss, c’est bien de vous que je veux parler). J’ai donc commencé Le Livre des Anciens à l’automne dernier et j’ai pu finir la saga début janvier : que demander de plus ?

C’est toujours compliqué pour moi de parler sans spoiler du dernier tome d’une saga : il ne s’agit pas seulement de faire le point sur ce qu’il s’y passe mais aussi de faire le bilan du chemin parcouru par les personnages, dans la mesure où leur histoire s’arrête là. L’un dans l’autre, je trouve que ce n’est pas toujours évident de donner son avis sans trop en dire. Ici, pourtant, mon avis est simplissime et tient en quelques mots : si vous avez aimé les deux premiers tomes, vous aimerez celui-ci à coup sûr.

Moi qui ai découvert la plume de Mark Lawrence avec ce récit, je dois bien dire une chose : sa manière de construire les récits est extrêmement régulière. Pas de hauts et de bas ou de tome filler comme on peut en trouver dans certaines sagas, qui servent à faire patienter le lecteur en attendant que la véritable intrigue commence. Non, ici les trois volumes sont très réguliers et permettent aussi bien d’asseoir l’univers que le destin des personnages. C’est assez appréciable et du coup on se lance d’autant plus volontiers dans l’intrigue que celle-ci garde un rythme similaire, même si elle est de plus en plus soutenue au fil des tomes.

Contrairement aux autres volumes, ce dernier roman de la saga est à deux vitesses, puisque l’on y suit deux lignes temporelles : l’une nous permet de suivre Nona directement après les événements de la fin du second tome – et se présente sous forme de flashback – et l’autre – qui est la temporalité réelle du récit – se déroule trois ans plus tard.

On le sait bien depuis la fin du tome précédent, mais les événements politiques et environnementaux dont il est question dans la saga et qui dépassent de loin l’histoire de nos petites novices se précipitent vraiment dans ce tome final : le monde dans lequel vivent les personnages est en train de mourir petit à petit et une partie de plus en plus importante de l’univers est en train de geler. Fatalement, de plus en plus de peuples s’entassent sur une zone habitable de plus en plus étroite et ce tome va nous faire assister à l’inévitable : une guerre entre différents peuples – voire différentes branches d’un même peuple – pour survivre. Autant dire que le cœur de l’intrigue de ce dernier volume n’est plus vraiment de suivre nos personnages pendant leurs apprentissages. Bien au contraire, les novices vont devoir mettre en pratique leurs apprentissages et se faire combattantes.

Autant vous dire que ce dernier opus n’est pas vraiment tendre avec nos personnages bien aimés.

Comme dans les tomes précédents, j’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteur nous surprend avec des mini-plot twists qui ne semblent pas avoir d’importance et qui s’avèrent pourtant primordiaux à l’échelle de l’intrigue générale. Mark Lawrence a le chic pour ne nous laisser entrevoir qu’une partie du plan mis en place, ce qui nous permet d’être assez souvent surpris – ce que j’aime vraiment beaucoup !

En un mot comme en mille : lise cette saga. Si vous aimez les personnages tout en nuances de gris et les univers atypiques, foncez, vous ne serez pas déçus. Je pense pour ma part me lancer dans d’autres saga de l’auteur puisque si j’ai bien compris toutes se déroulent dans ce même univers, j’ai donc bon espoir soit de recroiser certains personnages (pendant leur jeunesse ou au contraire alors qu’ils sont déjà très âgés !), soit d’en apprendre plus sur cet univers complètement incroyable qui m’a tout l’air de nous laisser pas mal de choses à découvrir !

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *