L'illusion - Premier coup de coeur de l'année !

14/01/2021

Titre : L'illusion

Auteur : Maxime Chattam

Editions : Albin Michel

Prix : 22,90€

Parution : 28 octobre 2020

Nombre de pages : 464 pages

Genre : Thriller

Résumé : Bienvenue à Val Quarios, petite station de ski familiale qui ferme ses portes l'été.

Ne reste alors qu'une douzaine de saisonniers au milieu de bâtiments déserts. Hugo vient à peine d'arriver, mais, déjà, quelque chose l'inquiète. Ce sentiment d'être épié, ces «visions» qui le hantent et cette disparition soudaine...

Quels secrets terrifiants se cachent derrière ces murs ? Hugo va devoir affronter ses peurs et ses cauchemars jusqu'à douter de sa raison...

Bienvenue à Val Quarios, une «jolie petite station familiale» où la mort rôde avec la gourmandise d'une tempête d'été.


Un thriller haletant et effrayant au dénouement vertigineux.

.

J’ai découvert Maxime Chattam assez tard, puisque ma toute première rencontre avec l’auteur remonte à il y a deux ans avec Un(e)Secte, un thriller dont je garde un bon souvenir. J’ai poursuivi l’aventure avec Le Signal à la fin de 2020, un gros coup de cœur qui m’a rappelé certains romans de Stephen King auquel Maxime Chattam rend d’ailleurs régulièrement hommage. Lorsque la sortie de L’illusion a été annoncée, je savais que je souhaitais m’y plonger en ce début d’année, une fois les fêtes passées et l’hiver au froid mordant installé. Et alors cette fois, l’auteur m’a tout simplement bluffé ! Avant de vous en dire davantage, j’aimerais donc remercier Albin Michel pour leur envoi.

Ce nouveau thriller est essentiellement un roman à ambiance. L’intrigue demeure en effet au second plan durant bien 200 pages, afin que le lecteur soit pleinement immergé dans l’atmosphère de cette station de ski familiale fermée durant l’été. Seulement une dizaine de personnes vont se retrouver sur place afin de maintenir l’endroit en l’état et le préparer pour la prochaine saison. Parmi eux, Hugo, un jeune parisien ayant du mal à se remettre d’une rupture amoureuse compliquée qui s’embarque dans une aventure de six mois pour prendre du recul sur sa vie.  

Au cours des 200 premières pages, le lecteur découvre en même temps qu’Hugo Val Quarios, un coin perdu en apparence paisible mais qui va rapidement devenir inquiétant. Une disparition mystérieuse va en effet perturber le jeune homme, jusqu’à virer à l’obsession…

J’ai adoré les personnages, et notamment le propriétaire des lieux qui intervient tardivement dans le récit mais qui relance à lui seul l’intrigue une fois que c’est fait. Hugo, quant à lui, est l’un de ces protagonistes comme vous et moi. Il n’a rien de particulier si ce n’est le fait qu’il réfléchit beaucoup, même trop, et a une petite tendance à se plaindre facilement. Pour autant, il est loin d’être agaçant et je dirais même qu’on s’y attache vite. 

Arrivé au dernier tiers du roman, je n’ai plus réussi à le lâcher. Tout s’accélère, les rebondissements imprévisibles s’enchaînent et à mesure que la tension grimpe, toutes les certitudes volent une à une en éclats. J’ai trouvé le dénouement très sobre mais aussi terrifiant. La révélation en elle-même n’est pas forcément originale (car déjà vue ailleurs) mais c’est tellement bien fait que je n’ai rien vu venir. 

Si vous n’avez toujours pas eu l’occasion de découvrir l’univers de Maxime Chattam, L’illusion est un bon condensé de ce qu’il sait faire le mieux. Je vous recommande donc fortement ce titre, à dévorer au coin du feu avec toutes les lumières sauf une éteinte. Pour ma part il s’agit de ma deuxième lecture de l’année et c’est déjà un coup de cœur. Une lueur d’espoir pour 2021 ?

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *