Baiser ou faire des films de Chris Kraus

09/02/2021

Titre : Baiser ou faire des films

Auteur : Chris Kraus

Editions : Belfond

Prix : 22,50 €

Parution : 21 janvier 2021

Nombre de pages : 336 pages

Genre : Drame

Résumé : Jonas n'a pas trente ans quand il débarque à New York pour vivre son rêve de cinéma. Au gré de rencontres déjantées, le jeune Allemand découvre, fasciné, un milieu où flottent encore les ombres de Kerouac et de Ginsberg. Reste à trouver un sujet pour son film d'études. Fiction porno-expérimentale ? Documentaire sur le pouvoir érotique des lobes d'oreilles ?

Jonas semble passer volontairement à côté du sujet qui s'imposerait pourtant : l'histoire de sa famille. À New York, en effet, vit sa " tante " Paula, qui fut un temps très proche de son grand-père, pendant la Seconde Guerre mondiale, à Riga. Même si Jonas ne veut rien entendre, Paula a beaucoup à dire sur cet homme complexe, ce nazi sanguinaire qui l'a pourtant sauvée, elle, la Juive.

Et tandis que Jonas répète à l'envi " Je ne tournerai pas de film à la con sur les nazis ! ", la belle Nele va entrer dans sa vie...

.

« Baiser ou faire des films » constitue typiquement le genre de roman où cela peut aussi bien passer que casser auprès du lecteur. Le style est cru, cherchant au mieux à rappeler un journal pour faire ressentir un aspect fantomatique derrière le récit. Celui-ci est en effet lié à un mort et le voir reprendre vie dans pareils carnets, immortalisant une certaine jeunesse et une quête de soi dans une ville-monde qui dépasse, c’est risquer de découvrir de nouvelles facettes.

Ce rapport s’inscrit d’ailleurs de façon intéressante chez Jonas, confronté au passé de sa famille et au nazisme de son grand-père. On peut y voir une fuite par crainte, celle d’être enfermé dans une histoire encombrante et destructrice, alors que lui-même se retrouve marqué par des préjugés annihilateurs. Obligé à confronter son regard, Jonas y trouve de nouvelles perspectives, le tout par le biais de rencontres diverses alimentant régulièrement le roman par la nature de ces personnalités uniques.

« Baiser ou faire des films » ne laissera donc clairement personne indifférent. Histoire confrontant les passés, les univers, tout en amenant des interrogations assez intimes avec un style qui ne refuse jamais la crudité, le livre laisse ailleurs mais sans que cela ne soit réellement déplaisant. À voir de votre côté dans quelle direction penchera votre appréciation du roman de Chris Kraus, disponible chez Belfond depuis le 21 janvier.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *