Lupin : Gentleman pour toujours

01/02/2021

5

Titre : Lupin

Créée par : George Kay

Avec : Omar Sy, Ludivine Sagnier, Clotilde Hesme, ...

Format : 5 épisodes entre 35 et 45 minutes

Diffusion : Janvier 2021

Genre : Policier

Résumé : Il y a 25 ans, la vie du jeune Assane Diop est bouleversée lorsque son père meurt après avoir été accusé d'un crime qu'il n'a pas commis. Aujourd’hui, Assane va s'inspirer de son héros, Arsène Lupin - Gentleman Cambrioleur, pour le venger

.

On avait parlé il y a quelques temps de Lupin III : The First, film d'animation jouissant avec une certaine malice de son rapport avec Arsène Lupin, mais Netflix nous offre à son tour une relecture qui était assez intrigante. Ici, nous ne sommes pas dans l'héritage de sang avec le célèbre cambrioleur mais dans un passage de flambeau générationnel, le héros de Maurice Leblanc étant assumé comme fiction pure. Rien que pour cela, la série de George Kay y trouve une réussite, permettant à ces histoires de constituer une marque de repère que peuvent se passer les proches pour mieux trouver leur chemin.

En ce sens, l'histoire d'Assane s'avère tragique et cohérente avec un mépris de classe et un racisme bien trop institutionnalisés, et ce pas uniquement en France. Ce rapport de pouvoir se retrouve même au cœur de la narration de ces cinq premiers épisodes, notamment dans un pilote qui joue de confrontation entre un Louvre luxueux au possible et un quotidien économiquement chargé. La bascule qui se dresse alors dans la soif de vengeance devient dès lors pleinement passionnante, encore plus au vu du bagout certain d'Omar Sy, tout simplement charismatique à souhait.

On se retrouve alors rapidement pris par cette première salve de cinq épisodes tant ils dégagent une sympathie énorme. Alors certes, on pourrait faire le reproche de quelques grosses ficelles et même de certaines « incohérences » qui auront sorti certains spectateurs (comme cette scène où Assane joue avec son fils à « Horizon New Dawn », pourtant uniquement jouable en solo), mais cela ne semble que des broutilles au vu de la nature constamment solaire mais néanmoins dramatique de ce « Lupin ».

Le plus gros défaut de la série à nos yeux s'avère alors qu'elle est trop courte tant ces cinq premiers épisodes passent vite, très vite, trop vite même, et qu'au vu des promesses amenées par sa conclusion, on peut se questionner sur ce que doit encore affronter notre cher Assane. Typiquement une série binge watchable, « Lupin » amuse, distrait et divertit avec grand éclat et une modernité qui nous donne envie de plonger dans les romans de Maurice Leblanc. En résumé, cela fait du bien et on en redemande.

.

1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *