Une pincée de magie de Michelle Harrison

16/02/2021

Titre : Une pincée de magie

Auteur : Michelle Harrison

Editions : Seuil Jeunesse

Prix : 16,50 €

Parution : 8 janvier 2021

Nombre de pages : 384 pages

Genre : Fantastique

Résumé : Dans la famille Widdershins, il y a Fliss, l’aînée, sage et jolie. Il y a Charlie, la petite dernière, espiègle et adorable. Et au milieu, il y a Betty, qui rêve d’aventures et de voyages. Pourtant, elle n’a encore jamais quitté la petite île brumeuse de Crowstone.
Pourtant ce soir d'Halloween, c’est décidé : Betty part à l’aventure. Mais elle est loin de se douter qu’un terrible secret pèse sur toutes les femmes de sa famille…
Heureusement, avec une pincée de magie et deux sœurs aussi fantastiques qu’agaçantes, rien n’est impossible !

.

L’ouverture du roman de Michelle Harrison aurait dû nous mettre la puce à l’oreille mais pourtant, on reste surpris, très agréablement, de la découverte de cette « Pincée de magie ». Il n’est pas question que l’on s’attendait à quelque chose de mauvais, bien entendu, mais on avait une certaine crainte d’une forme de légèreté trop présente alors que celle-ci constitue une des forces du livre. Mais attention, ne croyez pas que cela veut dire que tout est beau et facile dans cette histoire, bien du contraire. La malédiction qui s’abat sur les femmes de la famille Windershins constitue une menace suffisante pour craindre pour nos héroïnes tout au long de ces 376 pages.

Le style de la romancière prend rapidement, on sent une certaine couleur dans les mots de Michelle Harrison qui parvient à apporter une lumière chaleureuse dans les personnalités des sœurs Widdershins, en particulier notre héroïne Betty. Sa soif d’aventure et sa crainte de se retrouver enfermée indéfiniment dans un même monde touche énormément et amène un cœur narratif qui battra tout au long de notre lecture. Il se développe ainsi un lien d’affection fort qui offre une humanité à ses personnages et ce même lorsque la caractérisation se fait au plus direct, pour ne pas dire simple, sans que cela ne soit un défaut néanmoins.

De quoi offrir un charme certain à « Une pincée de magie ». Le roman de Michelle Harrison est coloré mais n’oublie pas sa gravité, offre des trésors de fantastique qui raviront jeunes et moins jeunes, et l’on prend un grand plaisir à suivre les aventures de Betty, Fliss et Charlie. Le résultat est plus qu’agréable, grandement plaisant, et profite en plus d’une magnifique couverture dans l’édition fournie par Seuil Jeunesse. Bref, typiquement le genre de livre fantastique qui se déguste savoureusement, qu’importe le profil littéraire que vous êtes.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *