Yellow Cab de Benoit Cohen

25/02/2021

Titre : Yellow Cab

Auteur : Benoit Cohen

Editions : J'ai Lu

Prix : 7,20 €

Parution : 6 janvier 2021

Nombre de pages : 256 pages

Genre : Drame

Résumé : New York, juin 2015. Pour les besoins d'un scénario, Benoit Cohen décide de devenir chauffeur de taxi, à l'instar de son héroïne. C'est ainsi qu'il sillonne sa capitale d'adoption pendant plusieurs mois, au volant d'un taxi qu'il loue chaque matin et à bord duquel il espère trouver l'inspiration. Avant ça, il devra passer sa licence dans une école du fin fond du Queens, Français parmi les migrants de tous les pays à la recherche d'un "rêve américain" encore possible.

.

Chaque jour à New York, de nombreuses personnes s’embarquent dans un taxi. Qu’importe leur destination, qu’importe leur passé ou leur futur, ce court trajet devient une forme de rituel, un moment unique dont la nature éphémère s’inscrit dans une telle banalité que cela en devient en quelque sorte assez beau. L’idée derrière la motivation de Benoit Cohen à se transformer en chauffeur intrigue alors énormément. Heureusement pour nous, celle-ci s’accomplit par un regard passionnant, aussi bien sur cette foule d’inconnus que sur ces chauffeurs venant de tous horizons accomplir une besogne pas nécessairement gratifiante.

C’est dans ses rapports résumés au possible avec ses clients que Benoit Cohen parvient à apporter un regard passionnant, trouvant dans le peu de temps passé avec ceux-ci un fragment d’existence joli par sa normalité. Cette multiplicité de portraits à peine esquissés parvient à façonner le cœur de l’ouvrage et pousse à s’y plonger totalement. On se sent moins happé par le point de vue sur les chauffeurs, intéressant pourtant dans son inscription dans une Amérique Trumpienne, mais dont l’écrit semble étrangement trop en surface et inscrit dans une lucarne un poil trop fermée pour prendre totalement chair. L’implication de Benoit Cohen se ressent néanmoins, notamment dans ses accès relevant plus de sa biographie et sa façon de se dévoiler par le biais de son expérience.

Vision curieuse et de l’intérieur d’une institution socialement inscrite, « Yellow Cab » fonctionne totalement quand il capte ce petit rien, cette chose si banale en apparence que ces quelques minutes passées avec une autre personne totalement inconnue pour nous acheminer là où nous attend notre destin. Quand il parvient à appréhender cette étincelle à priori trop normale pour être remarquée, Benoit Cohen nous offre un très bon livre. Et s’il n’a pas toujours cette réussite de ces quelques instants divers, cela n’empêche pas l’ensemble de son « Yellow Cab » de fonctionner.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *