American Royals #2, un second tome qui traîne en longueur...

27/03/2021

5

Titre : American Royals #2 - Sa majesté

Auteur : Katharine McGee

Editions : Lumen

Prix : 16,00 €

Parution : 4 février 2021

Nombre de pages : 500 pages

Genre : Romance

Résumé : Comme un premier amour, le pouvoir peut devenir une véritable obsession. La princesse Béatrice en a reçu beaucoup à la naissance. Sa sœur Samantha, un peu moins. Certains, comme Nina Gonzalez, cherchent à lui échapper. D'autres, comme Daphné Deighton, font des pieds et des mains pour l'obtenir... Tandis que l'Amérique se fait peu à peu à l'idée d'une reine sur le trône, Béatrice apprend à accepter tout ce qu'elle a perdu en échange de la couronne. Quant à Samantha, en revanche, elle se perd tous les jours un peu plus dans son personnage de princesse qui aime un peu trop la fête. Tandis que Nina essaie à tout prix d'éviter le palais – et le prince Jefferson – Daphné voit tous ses plans pour passer la corde au cou de ce dernier soudain compromis par la révélation d'un secret... pour le moins gênant.

.

Le premier tome de ce diptyque était pas mal, sans pour autant être une lecture innovante et transcendante. Or, pour ce tome 2, je n'en voyais pas le bout ! Premièrement, j'ai eu d'énormes difficultés à entrer dans l'histoire. Pourtant, la fin du tome précédent nous laissait complètement sur notre faim. Toutefois, malgré mon envie pressante de replonger dans cet univers, j'ai peiné dans ma lecture. J'ai d'ailleurs failli l'abandonner au bout de 100 pages, puis une seconde fois au bout de 200 pages. Chaque palier à atteindre me semblait être le bout du monde. Cependant, j'ai persévéré car il était important pour moi d'en connaître l'issue. 

Dans American Royals, nous suivons quatre points de vue féminins différents : Béatrice (la reine), Samantha (sa sœur cadette), Nina (la meilleure amie de Samantha) et Daphné (l'ex petite copine du frère jumeau de Samantha). Le cœur de l'intrigue est essentiellement basé sur les relations amoureuses qui naissent entre chacun des protagonistes de l'histoire. L'intrigue se situe au sein du royaume américain dans une société qui semble misogyne et raciste. Nous voyons donc évoluer les relations des uns avec les autres au travers de quatre points de vue distincts. 

Ce qui m'a semblé, de premier abord, être une très bonne idée, n'en est finalement pas une. En effet, aborder l'histoire du point de vue d'héroïnes au fort caractère et plus différentes les unes des autres était un plus dans le premier tome. Or, ici, c'est redondant et parfois maladroit. Finalement, j'aurais adoré avoir un petit point de vue masculin glissé dans le texte. Cela l'aurait rendu bien plus intéressant. Ici, on persiste à suivre Daphné, qui est de plus en plus exécrable, Samantha, à qui on aurait envie de donner des claques, Nina, la naïve et Béatrice, la toute puissante. A mon sens, seul le personnage de Béatrice a une évolution intéressante. Elle évolue et s'adapte à son rôle de reine à la perfection. Elle n'est ni trop crédule, ni trop imposante. Le juste milieu est tout trouvé pour incarner sa personnalité charismatique. Son rôle de reine est donc tout à fait crédible. Tout le contraire de sa sœur Samantha qui en fait trop, toujours et jusqu'au bout ! 
Dans ce tome-ci, Jefferson, le frère jumeau de Samantha, est quasi inexistant. Il fait de courtes apparitions qui n'ont pas de grand intérêt à l'intrigue, ce qui est franchement dommage. De même que Teddy, que j'avais pas mal apprécié dans le premier tome, est quasi absent de tout le récit ! 

Assurément, la romance prend une trop grosse place dans ce récit. Récit au haut potentiel, pourtant : les sujets comme la misogynie ou le racisme sont à peine abordés, ce qui est dommage. Les fonctions de la reine pour diriger son royaume sont également à peine évoquées. C'est ce qui rend la lecture frustrante puisqu'il y avait tellement de choses à dire ou faire avec cette trame. Dommage !! Et cette fin ouverte est d'autant plus frustrante pour la lectrice que je suis. 
Alors oui, la lecture est facile et rapide. Alors oui, l'écriture de l'auteure est fluide et agréable. Le texte se lit comme un magazine people dont on se délecte en secret. Alors oui, l'alternance de points de vue apporte une certaine originalité au récit. Mais pourtant, j'ai trouvé le récit plat, terne, sans saveur... L'auteure essaye tant bien que mal d'insuffler un second souffle en créant de "nouveaux couples", mais cette nouvelle dynamique ne m'a malheureusement pas convaincue. Ce diptyque ne me laissera pas un souvenir impénétrable. 

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *