La légende des filles rouges de Kazuki Sakuraba

11/03/2021

5

Titre : La légende des filles rouges

Auteur : Kazuki Sakuraba

Editions : Folio

Prix : 9,20 €

Parution : Mars 2021

Nombre de pages : 480 pages

Genre : Drame

Résumé : À l’été 1953, la petite Man’yô est recueillie par un couple d’ouvriers du village de Benimidori. Rien ne la prédestine à intégrer, quelques années plus tard, l’illustre clan Akakuchiba qui a fait fortune dans la sidérurgie. Lorsque la crise industrielle frappe le Japon, la famille est menacée. Sa survie dépend désormais de la fille rebelle de Man’yô. Mais celle-ci, à la tête d’un gang de motardes, a d’autres soucis que de perpétuer l’héritage familial... À travers le destin de trois femmes, La légende des filles rouges dresse un portrait captivant des évolutions de la société japonaise jusqu’à nos jours.

.

La lecture de certains ouvrages trouve cette capacité de ralentir ou accélérer drastiquement le temps, fluctuant au gré des pages selon la passion de la personne derrière les écrits. Il suffit en effet d'un bon livre pour enchaîner les chapitres sans avoir conscience du monde extérieur, happé par ce qui nous est narré si le tout est un tant soit peu qualitatif. En ce sens, « La légende des filles rouges » devrait être inscrite en tant que machine du temps tant la réussite du livre de Kazuki Sakuraba est tout simplement indéniable.

En traitant de l'histoire d'une famille par trois générations de femmes, la romancière invoque l'histoire du pays entier et la fait résonner avec une évolution de mœurs tout bonnement passionnante. La structure en trois parties permet de brosser beaucoup de choses, que ce soit le rapport à l'industrie, une jeunesse en quête de place et de sens, l'exorcisation d'un passé par la fiction et des romances tragiques par leur nature si intime. Le style y est lyrique, puissant et touchant, rendant la lecture si fluide que l'on se surprend à avoir découvert le tout trop vite malgré les 474 pages denses et chargées en tous sens.

Découverte que l'on pourrait qualifier d'indispensable, « La légende des filles rouges » trouve une grâce qui rend sa lecture agréable et renversante à la fois, voyage dans le temps, dans les époques et les émotions. On en sort tout retourné, avec la larme à l'œil mais surtout la satisfaction d'avoir pu effectuer pareil périple, comme si l'on avait réellement traversé ces existences et qu'on les laissait tel un au revoir adressé à un ami. On remerciera Folio de nous avoir envoyé en avance pareil réussite littéraire et l'on vous recommandera de vous y plonger à votre tour.

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *