The Good Girls - Un bon thriller young adult !

31/03/2021

Titre : The Good Girls

Auteur : Calire Eliza Bartlett

Editions : Fibs

Prix : 17,90 €

Parution : 3 février 2021

Nombre de pages : 432 pages

Genre : Thriller / Young Adult

Résumé : Après le meurtre d’Emma Baines, trois filles de sa classe de terminale sont directement propulsées en haut de la liste des suspects : Claude, la fêtarde, Avery, la cheerleader, et Gwen, qui ferait tout pour une bonne note.

Que ça leur plaise ou nous, chacune d’entre elles a une étiquette qui lui colle à la peau. Emma, elle, était la gentille fille. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Et la vérité sur ce qui est réellement arrivé se trouve peut-être juste sous le nez de tout le monde.

Le compte à rebours a commencé : les secrets les plus enfouis doivent être déterrés… avant qu’une autre gentille fille ne perde la vie.

.

Les thrillers young adult, c’est un peu mon péché mignon. Neuf fois sur dix ils se ressemblent à s’y méprendre, aussi bien au niveau de l’intrigue que dans le développement des personnages, et pourtant j’y retourne à chaque fois. Avant même de me plonger dans The Good Girls je savais donc ce que j’allais y trouver mais ça ne m’a pas dérangé pour autant, parce que j’avais justement besoin d’une lecture légère qui n’allait pas me demander un grand investissement. Je remercie donc les éditions Fibs pour leur envoi et le bon moment que celui-ci m’a fait passer.

A l’image de la majorité des récits à suspense mettant en scène des adolescents, The Good Girls est un vrai page turner. L’auteure maîtrise parfaitement le sens du rythme en alternant points de vue, extraits d’articles, bouts de journaux intimes et passages d’interrogatoires de police. Tout s’enchaîne très vite, les rebondissements sont fréquents et l’histoire bien pensée.

En ce qui concerne les personnages, là aussi j’ai beaucoup aimé l’approche qu’a eue l’auteure en dépeignant des protagonistes aux psychologies plutôt recherchées et aux caractères complexes. Contrairement à de nombreux romans du même genre, les personnages ici sont pour la plupart loin d’être manichéens. Même si leur évolution au fil du récit n’est pas flagrante, j’ai tout de même noté un vrai effort de la part de l’auteure à faire passer des messages importants sans que ce soit cliché ou forcé.

Pour être honnête, il n’y a rien que je n’ai pas aimé au cours de ma lecture si ce n’est sa fin, que j’ai trouvée un peu prévisible et pas très surprenante. Outre le fait que l’explication manque d’originalité, j’ai surtout trouvé le dénouement trop long. L’auteure donne certains gros indices beaucoup trop tôt et alors qu’on espère qu’il s’agit de bluff pour préparer un twist de dernière minute, l’engouement retombe rapidement lorsqu’on réalise que le coupable était bien celui auquel on pensait…

En somme, si vous aimez les thrillers young adult et que vous appréciez ces histoires avec des secrets et des ragots à la Gossip Girl ou Pretty Little Liars, je suis persuadé que The Good Girls vous plaira également. Il y a tout ce qu’on recherche dans le genre et à partir du moment où on sait dans quoi l’on s’embarque, il n’y a aucune raison pour que ça se passe mal !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *