Comme deux frères d'Emmanuelle Rey

17/04/2021

5

Titre : Comme deux frères

Auteur : Emmanuelle Rey

Editions : Didier Jeunesse

Prix : 14,20 €

Parution : Mars 2021

Nombre de pages : 128 pages

Genre : Drame

Résumé : Zach n’est pas un ado comme les autres. Il a beau être fort à l’école et plutôt séduisant, il reste le garçon dont le petit frère a disparu. Huit ans après ce drame non résolu, sa tante lui propose de changer d’air et de vivre loin de la tristesse parentale. C’est là, loin de Marseille, à la montagne où il prépare sa rentrée, qu’il a le choc de sa vie : il rencontre un garçon qui ressemble terriblement à son petit frère. Et si c’était lui ? Zach est prêt à tout pour découvrir la vérité…

.

La disparition d'un proche amène une tension permanente ainsi qu'une tristesse qui ne nous lâche jamais. Comment y faire face, sachant qu'on aura beau envisager le pire, l'espoir de retrouver l'être perdu reste constant, une idée fixe dévastatrice par ce qu'elle peut détruire en cas de déni ? On comprend dès lors ce qui a poussé Emmanuelle Rey à développer ce récit, surtout dans un cadre jeunesse qui permet de mieux appréhender la disparition d'un frère par le biais d'un adolescent qui voit son quotidien encore marqué par ce drame.

Le principal reproche que l'on pourrait faire au livre serait sa nature un poil trop courte, dépassant à peine les 100 pages. Bien que l'histoire arrive à respirer globalement, certains points semblent trop resserrés ou impromptus pour fonctionner entièrement. Certes, cela passe dans un regard que l'on pourra qualifier d'anti-spectaculaire, notamment dans sa conclusion, mais il en sort un sentiment de trop peu par instants, rendant l'impact de certains moments moins fort.

Cela n'empêche pas Emmanuelle Rey de s'impliquer dans le style du récit, n'hésitant pas à dériver par instants du regard de son protagoniste principal pour amener les questionnements de cette autre personne qui pourrait être son frère. Il y a de quoi amener un certain équilibre au vu des doutes de notre héros et apporter par le même biais une forme de tension émotionnelle par le flou sentimental qui s'y dessine.

Bien que l'on aurait été curieux de voir comment un plus grand nombre de pages aurait permis à l'histoire de ralentir sur certains points, « Comme deux frères » convient à un public jeune en découverte littéraire et cherchant des titres plus graves dans les réflexions. Il n'y a pas à s'attendre à un résultat d'une dureté absolue (d'ailleurs, est-ce que cela aurait été réellement nécessaire ?) mais sa sobriété dans son regard d'adolescent perdu face à ce genre de situation parvient à avancer avec un drame certain.

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *