Éclats d'étoile - Un roman étonnant

23/04/2021

5

Titre : Éclats d'étoile

Auteur : Neal Shusterman

Editions : Collection R

Prix : 17,90 €

Parution : 4 février 2021

Nombre de pages : 312 pages

Genre : Fantastique

Résumé : Dillon possède le terrifiant pouvoir de déclencher des vagues de destruction avec une simple pensée. Deanna, elle, ressent une peur si dévorante qu'elle en est devenue une sorte de trou noir, aspirant tout ce qui la terrorise. Lorsque l'éclat d'une supernova illumine le ciel nocturne, Dillon et Deanna ont une révélation : ils sont six à être accablés de pouvoirs monstrueux qui leur rongent l'âme autant que le corps. Et ce n'est qu'ensemble qu'ils auront une chance de vaincre ces forces mystérieuses.

.

Comme beaucoup j'ai entendu parler de Neil Shusterman grâce à sa saga La Faucheuse, que je n'ai d'ailleurs toujours pas lue mais dont j'ai entendu beaucoup de bien. Dans le cadre du partenariat avec la Collection R (que je remercie d'ailleurs pour leur envoi), j'ai eu l'occasion de recevoir Éclats d'étoile sans savoir que ce roman avait pratiquement 30 ans ! Quelque chose qui m'a fait peur au début mais que j'ai rapidement oublié au fil des pages tant ma lecture s'est révélée moderne, aussi bien dans son style que dans son intrigue. 

Honnêtement, je ne sais pas si ça vient du travail de traduction ou si la plume de l'auteur est naturellement très actuelle, mais le seul indice qui rappèle que ce premier tome d'une trilogie est sorti en 1995, c'est finalement l'absence des smartphones et des réseaux sociaux. L'histoire est quant à elle tout aussi prenante que celles publiées il y a quelques années, le rythme parfaitement maîtrisé et les personnages surprenants et finement pensés. L'auteur ne s'est pas contenté d'un schéma manichéen avec d'un côté les "gentils" et de l'autre les "méchants" mais a su construire des protagonistes complexes, qui évoluent, changent et, parfois, étonnent. 

L'histoire en elle-même est sans doute un poil simpliste, peut-être parce qu'elle s'adresse à un public plus jeune. Néanmoins, j'ai beaucoup aimé le développement de l'intrigue initiale et les rebondissements que je n'ai pas vu venir, notamment celui qui concerne l'explication du phénomène étrange qui touche les six héros. Le dénouement, quant à lui, laisse à l'auteur le choix de partir dans une multitude de directions et je suis assez curieux de celle qu'il va privilégier.

En somme, je suis content d'avoir enfin découvert Neal Shusterman après toutes les éloges que j'ai pu entendre à son sujet. Je pense donc que je lirai avec plaisir la suite de cette nouvelle/ancienne trilogie avant de me plonger dans La Faucheuse qui m'attend (depuis si longtemps) sagement dans ma PAL. 

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *