Elmet de Fiona Mozley

08/04/2021

Titre : Elmet de Fiona Mozley

Auteur : Fiona Mozley

Editions : Folio

Prix : 7,50 €

Parution : Avril 2021

Nombre de pages : 320 pages

Genre : Drame

Résumé : "Le sol regorgeait d'histoires brisées qui tombaient en cascade, pourrissaient puis se reformaient dans les sous-bois de façon à mieux resurgir dans nos vies."John est venu s'installer avec ses enfants, Cathy et Daniel, dans le Yorkshire rural où était née leur mère. Ils y construisent une petite maison, bordée par la forêt et la voie ferrée. Dans ces paysages tour à tour désolés et enchanteurs, les deux enfants grandissent en marge des hommes, chassant pour se nourrir et recevant, pour toute éducation, quelques leçons d'une voisine. Mais un gros propriétaire terrien, Mr Price, menace de les expulser si John refuse de passer à son service. Ravivant un passé trouble, ce chantage déclenche dans la région un crescendo de violence. Jusqu'où John ira-t-il pour protéger les siens ?

.

Le roman de Fiona Mozley a tout du récit initiatique, notamment par sa façon de capter John avec autant de gigantisme. On sent la force, la robustesse et une forme d’extériorisation mal contrôlée de sa puissance physique de ce personnage qui trouve néanmoins une faillibilité qui le rend si passionnant. Le style de la romancière parvient à appréhender tout cela avec un certain talent qui rend le tout des plus humanistes et chargés, surtout quand elle dresse une certaine opposition morale avec Mr Price.

Ce dernier est dans la brutalité du pouvoir, le besoin du contrôle absolu qui détruit sans concession. L’histoire en trouve une cruauté en contraste avec une ouverture proche du conte. On oscille ainsi entre récit de fiction et quelque chose de plus social, le tout avec une certaine dureté qui solidifie le récit. C’est la lutte entre deux classes, deux figures de puissance différentes qui ne peut que se terminer que dans le malheure, tel qu’on le comprend rapidement en entamant la lecture de ce roman brut mais dont le rapport à la nature et à l’humain le rendent mémorable en tous points.

« Elmet » se révèle au fur des pages œuvre au plus proche de l’émotion par sa diversité sentimentale, son rapport social alimenté par la sauvagerie de l’être humain. Cela passe dans la fureur et la violence, avec un style narratif qui happe totalement jusqu’à sa conclusion. De quoi alimenter la curiosité que l’on pourra avoir pour les prochains ouvrages de Fiona Mozley au vu du talent émotionnel et réflexif qui explose dans ce premier roman que l’on peut qualifier sans soucis d’absolument remarquable.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *