Nos cicatrices invisibles d'Amy Giles

29/04/2021

Titre : Nos cicatrices invisibles

Auteur : Amy Giles

Editions : Nathan

Prix : 17,95 €

Parution : Mars 2021

Nombre de pages : 400 pages

Genre : Drame

Résumé : Après le drame, l'amour pour survivre et guérir
La vie de Jess et Lucas, élèves de terminale, s'est comme arrêtée il y a un an, lors d'une nuit dramatique : témoins d'une fusillade dans un cinéma, ils ont survécu in extremis mais ont chacun perdu un frère. Les deux ados tentent de se reconstruire, malgré l'absence et le trauma. Jess est devenue l'adulte par défaut de la maison, face à sa mère dépressive, tandis que Lucas trouve une raison de vivre en réalisant des petits gestes anonymes de bonté.
Leur histoire d'amour leur donnera-t-elle suffisamment de courage pour regarder enfin vers l'avant et retrouver leur vie d'ado ?

.

Toute personne qui a vécu un deuil pourra certifier de la difficulté de vivre avec et de tourner la page tout en continuant à aimer les êtres chers et perdus. Amy Giles se place en plus dans un contexte toujours douloureux aux États-Unis avec ces fusillades multiples qui continuent encore et encore à meurtrir le cœur de nombreuses personnes, comme ici Jess et Lucas. C’est justement par ce cœur que la romancière parvient à nous toucher avec ce très délicat roman qui s’ancre parfaitement dans une lecture pour adolescents sans les réduire à quelque chose de trop déjà-vu ou de bien trop mécanique dans son écriture.

Abordant l’avancée sentimentale par le biais d’une romance adolescente, « Nos cicatrices invisibles » ne part pas vers le lacrymal et se permet même de ne pas suivre la fusillade, préférant se concentrer sur l’impact qu’elle a laissé sur les survivants et la petite ville où elle s’est déroulée. En se développant par un double regard (celui de nos protagonistes principaux), le livre parvient à toucher à leurs doutes personnels et leur besoin de se reconstruire tout en se demandant comment ils peuvent compter sur l’autre et l’amour porté derrière. Le roman y trouve une certaine sensibilité qui ne nous lâche pas facilement après sa lecture et le rend plus impactant.

Partant d’un postulat douloureux tout en l’emplissant d’une émotivité adolescente, « Nos cicatrices invisibles » parvient à atteindre un équilibre émotionnel qui rend sa lecture des plus touchantes. On s’y rappelle que certaines blessures parviennent à se panser avec de l’amour et qu’il y a des poids qui sont plus faciles à porter quand quelqu’un qui compte accepte de partager leur pesance. C’est doux, parfois dur, mais c’est surtout réussi.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *