Sanditon de Jane Austen et Juliette Shapiro

06/04/2021

Titre : Sanditon

Auteur : Jane Austen et Juliette Shapiro

Editions : Hauteville

Prix : 6,90 €

Parution : Mars 2021

Nombre de pages : 336 pages

Genre : Drame, romance

Résumé : Cette petite ville renferme bien des mystères... D'abord heureuse de contempler le spectacle tranquille de la plage depuis la vaste fenêtre de sa chambre, Charlotte Heywood ne tarde pas à deviner les nombreux scandales dissimulés sous cet abord serein, tout en se laissant séduire par le charme romantique de la vie au bord de la mer et par ces résidents hauts en couleur. Au fil de ses rencontres, elle va croiser le chemin du vaniteux Edward Dunham, qui ne la laissera pas indifférente. Mais Sanditon est-il réellement le petit paradis annoncé et Charlotte y trouvera-t-elle le bonheur ?

.

Clôturer une œuvre inachevée est toujours un risque dangereux, surtout quand la personne à l’origine de cette création est décédée bien avant le point final. C’est risquer de dénaturer des pensées qui n’ont jamais pu être complétées ou de se réapproprier les écrits d’une autre personne quitte à ce que ces dernières ne lui appartiennent plus du tout. Tout cela, Juliette Shapiro y a sans doute pensé avant de se lancer dans la conclusion de « Sanditon », roman inachevé de Jane Austen. Et bien que l’on pouvait craindre un changement de style brutal (et ce malgré notre inexpérience dans sa carrière, cf notre critique de Persuasion), cela est bien loin d’être le cas.

On retrouve le monde de Jane Austen, cette surface pimpante de la bourgeoisie qui dissimule une appréhension des sentiments et de la complexité des sentiments, quelque chose qui restera sans aucun doute intemporel au vu de notre propre quotidien. La façon dont Juliette Shapiro parvient à perpétuer ces idées trouve une même aisance que celle de la fameuse romancière, avec un brio qui nous fait oublier ce relais entre écrivaines pour une histoire toujours aussi prenante au cours des pages. L’histoire dépeint certaines thématiques avec ce jeu des apparences et de la perfection de façade, simple masque de doutes et de situations somme toute bien humaines que connaissent nos protagonistes.

« Sanditon » a tout ce qu’il faut pour s’inscrire comme une lecture mémorable et parvient à invoquer des personnages marquants avec un style toujours aussi frais et marqué. On sent l’ironie poindre par moments (notamment par la nature même de la ville qui donne son nom au titre), mais cela se fait avec autant de vie, de charme et de couleurs que l’on ne peut une nouvelle fois reposer le roman sans l’avoir achevé. On sent la dévotion sincère de Juliette Shapiro dans sa reprise du roman de Jane Austen, avec une passion qui se ressent dans les mots sans tomber dans la copie facile ou sans vie. C’est donc un bel hommage à l’écrivaine qui s’offre ici par cet achèvement littéraire.

.

Amoureux du cinéma, je suis belge, pas drôle et végétarien (dans cet ordre ^^). Le septième art est ma grande passion et j’adore parler films, qu’importe leurs styles.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *