Teenage Riot d'Eric Pesan et Olivier de Solmihinac

18/04/2021

5

Titre : Teenage Riot

Auteur : Eric Pesan et Olivier de Solmihinac

Editions : L'Ecole des loisirs

Prix : 15,50 €

Parution : Février 2021

Nombre de pages : 288 pages

Genre : Drame

Résumé : En Italie, durant l’été, Lotta rencontre Domenico dans un cours de théâtre. Son cœur s’embrase, mais Domenico, impliqué dans une action militante, doit fuir. À Londres, Ellie rêve d’une autre vie, loin, très loin de sa famille recomposée et de l’insistance des garçons. À Marseille, l’Ours écrit des morceaux de rap pour s’échapper de sa cité, quand un de ses amis meurt à la suite d’un contrôle policier. Partout, il suffirait d’une étincelle pour que tout flambe.

.

On assimile souvent l'adolescence à la rébellion, à raison si on en croit nos parents. Le roman d'Eric Pesan et Olivier de Solmihinac part de cela pour mieux ancrer une réaction de groupe face à un événement de départ qui semble bien trop réaliste au vu de l'actualité. On y trouve un certain ancrage empathique qui permet de mieux situer le récit et appréhender les réactions de nos protagonistes face au contenu de l'intrigue, qui permettra d'ailleurs de mieux les rassembler de façon homogène, dans un enchaînement qui monte crescendo avec un impact non négligeable.

Teenage Riot développe ainsi un regard multiple, parvenant par ses différents chapitres à adopter un œil autre et de brosser au mieux ses protagonistes. Durant notre lecture, nous avons été plus proche de l'Ours par la façon dont il se retrouve confronté à la situation initiale, à sa réaction par l'art et par son côté plus direct. Néanmoins, on appréciera la tentative de vouloir rapprocher Ellie de son passé tout en se retrouvant opposée à un regard masculin qui ne la lâche pas et détermine son parcours émotionnel. Le roman parvient à rassembler le tout dans des chapitres où le regard se fait désormais partagé, une vision commune amenée par le hasard des choses et d'un mouvement rassemblé par une même colère.

« Teenage Riot » fonctionne relativement bien dans son portrait d'adolescents se voyant réunis par la violence de la société, son traitement envers la jeunesse et une réponse qui ne peut que se voir nourrie par une forme d'intériorisation de traitements injustes. Le développement des trois différents personnages principaux s'avère intéressant à défaut de se sentir investi pour tout le monde mais cela relève de la sensibilité de chacun lors de sa découverte. Eric Pesan et Olivier de Silmihinac parviennent à rendre certaines séquences réellement prenantes et font de ce livre une découverte qui mérite la peine d'être essayée.

.

1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *