55 jours chez mon chat de Sébastien Mourrain

19/05/2021

5

Titre : 55 jours chez mon chat

Auteur : Sébastien Mourrain

Editions : De La Martinière Jeunesse

Prix : 11,50 €

Parution : Mars 2021

Nombre de pages : 120 pages

Genre : Bande dessinée, humour

Résumé : 55 jours (confiné) chez mon chat… et autant de croquis intimistes et espiègles. Un témoignage tendre et drôle, souvenir d’une période très particulière.

.

Le confinement aura provoqué des réactions et des comportements différents. Sébastien Mourrain parvient à aborder cela par un angle qui fonctionne toujours autant chez nous : le point de vu d'un chat, noir de préférence, comme celui de l'auteur de ces lignes. On assumera donc notre aspect tout à fait biaisé pour supporter la sympathie que nous évoque ce « 55 jours chez mon chat ».

On constate rapidement une certaine sobriété visuelle par son aspect tonal, reposant sur l'opposition de couleurs entre le blanc et le noir. Il en sort un charme esthétique assez direct, permettant au mieux de se réapproprier ces croquis par leur portée assez proche. On comprend aisément certaines images par le biais de ce charmant félin et, bien que l'on voie que certains points sont toujours abordés concernant le confinement (comme la prise de poids), l'absence de repères et l'obligation d'adaptation amenées par cet enfermement se ressentent intensément. L'identification animale se fait alors forte et l'on sourit en permanence, notamment par ce que cela éveille de souvenirs de confinement et cette universalité de la situation.

Le trait de Sébastien Mourrain se fait alors malicieux, un peu tendre mais surtout avec une certaine finesse qui nous rend la lecture des plus agréables. L'illustration faite de façon quotidienne parvient à faire égrener le passage du temps avec une certaine mélancolie dans ce que cela évoque. Et bien que l'aspect animalier pourra faire rire les plus petits, les adultes ayant vécu cette situation avec plus ou moins de souffrance devraient apprécier ce petit livre, surtout s'ils disposent d'un animal aussi facétieux que ce chat noir (ce qui n'est pas du tout notre cas. Absolument pas. Nous sommes totalement objectifs).

« 55 jours chez mon chat » évoque une période compliquée récente avec un souffle évitant la lourdeur tout en trouvant un style d'amusement assez prenant. On passe le temps en même temps que l'auteur et ce chat noir dans des dessins distrayants qui devraient fonctionner sur à peu près tout le monde. On remerciera donc les éditions De La Martinière Jeunesse pour cet envoi mais également Sébastien Mourrain d'avoir su croquer aussi bien le confinement tout en exprimant de mêmes expériences de propriétaires de félidés en quête d'occupation.

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *