Anne d'Avonlea - Un deuxième tome tout aussi immersif que le premier

04/05/2021

Titre : Anne d'Avonlea

Auteur : Lucy Maud Montgomery

Editions : Monsieur Toussaint Louverture

Prix : 16,50 €

Parution : 18 février 2021

Nombre de pages : 352 pages

Genre : Classique / Contemporain

Résumé : Avec Anne d'Avonlea, Lucy Maud Montgomery continue de déployer sous nos yeux ébahis l'univers enchanteur qu'elle a créé autour d'Anne Shirley, l'orpheline aux cheveux de feu adoptée par erreur. Entre les amis de toujours et les nouveaux venus, les idées saugrenues et le bon sens qui pointe son nez, Anne nous entraîne dans les aléas de la vie douce et enchanteresse d'un village hors du temps. Avec ses yeux gris qui brillent comme les étoiles du soir et ses cheveux roux toujours aussi mordants que son tempérament, Anne, désormais âgée de seize ans, a su gagner l'affection des habitants d'Avonlea. Alors qu'elle prend ses fonctions d'institutrice, son caractère se dévoile tout en nuances et envolées idéalistes. Elle fera de nouvelles rencontres, comme Monsieur Harrison, leur voisin à Green Gables, ou Mademoiselle Lewis, qui vit dans le Pavillon aux échos. Il y a également Paul, un élève fascinant et, à n'en pas douter, une future âme sœur, ou les jumeaux Dora et Davy qui débarquent à Green Gables histoire d'épicer le quotidien enfin paisible de Marilla. Alors qu'Anne devient une jeune femme, les péripéties de son existence nous enchantent toujours autant qu'elles nous touchent. À travers les joies et les peines qui font la trame du quotidien, le style si frais et poétique de Lucy Maud Montgomery porte la voix d'Anne dans les aventures, les rêveries et les moments de tendresse. Après Green Gables, quel plaisir de retrouver Avonlea !

J’avais adoré le premier tome de cette saga Anne de Green Gables dans lequel j’ai découvert une petite fille au charisme indéniable et au destin si peu commun. Dans cette suite, Anne a bien grandi et muri ; elle est toujours autant fascinée par la nature qui l’entoure mais doit désormais aussi se concentrer sur sa nouvelle vie de jeune adulte. Avant de vous en dire plus, j’aimerais remercier les éditions Monsieur Toussaint Louverture, non seulement pour l’envoi de ce roman mais surtout pour un travail encore plus saisissant sur l’objet livre et cette couverture sublime qui retranscrit parfaitement l’histoire imaginée par Lucy Maud Montgomery.

Alors que j’avais été très touché par Anne, la petite fille, j’ai été impressionné par Anne, la jeune femme. On constate une vraie évolution dans ce deuxième tome, dans lequel l’auteure se concentre davantage sur ses personnages, les rendant encore plus réalistes et touchants. Anne se révèle quant à elle étonnante dans sa nouvelle fonction d’institutrice au coeur d’un cadre scolaire très différent du notre. J’ai d’ailleurs souvent pensé à Tom Sawyer au cours de ma lecture et à ces moments qu’il a passés en classe, dans une petite ville du sud des États-Unis sur les bords du Mississippi. Une ambiance similaire à celle que l’on retrouve ici, aussi immersive que réconfortante. 

A l’image du premier tome, cette suite se déguste comme une tasse d’un thé bien chaud. Il ne faut pas s’attendre ici à de l’action ou à des rebondissements à chaque fin de chapitre mais savourer plutôt ces quelques heures de lecture en prenant son temps. Beaucoup trop d’auteurs contemporains misent aujourd’hui tout sur l’intrigue et le suspense, qui font certes passer un excellent moment sur le coup mais dont on ne retient finalement pas grand chose à la fin. Et même si je suis le premier à adorer ces thrillers hyper addictifs aux histoires effrénées, j’avoue que ça m’a fait du bien de me poser avec ce classique de la littérature et apprécier pleinement le style de l’auteure. 

Je ne peux pas en dire beaucoup plus au risque d’en dévoiler trop, car même si le rythme est plus lent, l’histoire est loin d’être dénuée d’intérêt. J’ai d’ailleurs hâte de poursuivre l’aventure en septembre avec la parution du troisième tome qui, j’en suis persuadé, sera tout aussi beau et passionnant que ses prédécesseurs. Quant à vous, si vous n’avez toujours pas franchi le pas avec cette saga canadienne et que vous recherchez une lecture réconfortante qui vous fera voyager, n’hésitez plus !

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *