Le cercle de Finsbury - Le meilleur de l'auteure ?

14/05/2021

Titre : Le cercle de Finsbury

Auteur : B.A. Paris

Editions : Hugo Roman

Prix : 19,95 €

Parution : 4 mars 2021

Nombre de pages : 411 pages

Genre : Thriller

Résumé : Alice croyait avoir trouvé la maison de ses rêves...
Quand Léo et elle emménagent au Cercle de Finsbury, une résidence haut de gamme en plein Londres, la jeune femme est persuadée de prendre enfin un nouveau départ. Et tant pis si les choses sont allées un peu vite avec Léo et si celui-ci a pris en charge leur emménagement
sans véritablement la consulter. La maison est parfaite, la résidence idéale, et les voisins semblent si accueillants !
... Mais ce fut celle de ses pires cauchemars.
Lorsqu'Alice apprend que Nina, qui vivait dans la maison avant qu'ils n'emménagent, y a été sauvagement assassinée, le vague sentiment d'insécurité qu'elle ressentait jusqu'alors se transforme en peur, puis en terreur. Une présence étrange semble hanter les murs et ni Léo, qui semble lui cacher beaucoup de choses, ni les voisins, qui consacrent le plus clair de leur temps à s'épier les uns les autres, ne la rassurent.
Et puis l'on passe bien trop facilement d'une maison à l'autre, à l'intérieur du Cercle, pour pouvoir y dormir en paix.

.

J’ai lu tous les romans de B.A. Paris, sauf un, et alors que l’auteure m’avait déjà étonné avec son précédent (Le Dilemme), je dois avouer que cette fois, elle m’a carrément bluffé. Au fil du temps, elle a non seulement su gagner en maturité, aussi bien dans son style que ses intrigues, mais surtout en intensité. J’ai donc une nouvelle fois passé un excellent moment de lecture pour lequel je remercie les éditions Hugo Roman. 

J’ai tout aimé dans ce roman ; de ses personnages attachants et complexes, en passant par l’intrigue portée par un suspense parfaitement équilibré, jusqu’au dénouement imprévisible avec son twist final bien orchestré. Je suis donc persuadé que tous les amateurs de thrillers domestiques trouveront également leur compte avec celui-ci car il réunit tous les ingrédients qu’un lecteur attend de ce genre.

On retrouve ici la finesse de l’auteure qui avance ses pions un par un, ce qui peut parfois sembler long mais se révèle en fin de compte nécessaire. D’autant qu’une fois n’est pas coutume, B.A. Paris a privilégié une double narration, l’une au présent, l’autre au passé. Et si la première prend beaucoup plus de place dans le récit, c’est la seconde qui le rend aussi prenant. Je ne vais pas vous dévoiler quel est le personnage concerné mais beaucoup de mystère enveloppe l’un d’entre eux, et c’est dans ce mystère que réside justement la réponse que l’auteure ne dévoile, évidemment, qu’à la toute fin. Il y a d’ailleurs un élément de la résolution en particulier que j’ai trouvé extrêmement jouissif ; tellement que, pour être honnête, j’aurais aimé que l’auteure aille plus loin dans la noirceur. C’est d’ailleurs sans doute le seul reproche que je pourrais faire à ce roman qui, autrement, m’a pleinement convaincu.

Si comme moi vous lisez beaucoup de thrillers, vous devez déjà connaître B.A. Paris (ou alors vous vivez dans une grotte). Mais si ce n’est pas le cas, et que vous souhaitez la découvrir, j’aurais tendance à vous dire de commencer par celui-ci. Même si, du coup, vous aurez lu son meilleur en premier… A vous de voir !

..

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *