Le jour où mon cœur a pris feu - Le nouveau roman de Katherine Center

18/05/2021

5

Titre : Le jour où mon cœur a pris feu

Auteur : Katherine Center

Editions : Hauteville

Prix : 18,90 €

Parution : 7 avril 2021

Nombre de pages : 416 pages

Genre : Romance

Résumé : Cassie n'a pas froid aux yeux : elle est l'une des seules femmes de sa caserne de pompiers, mais elle a fini par se faire une place, et son héroïsme lui vaut même une décoration. Quand sa mère refait surface après des années d'absence pour lui demander son aide, Cassie accepte de quitter le Texas pour lui prêter main-forte. Mais elle a tôt fait de découvrir que les femmes ne sont pas les bienvenues à la caserne de Boston. Et l'arrivée d'Owen dans son équipe ne lui facilite pas les choses, car elle n'est pas insensible au charme du petit nouveau... Viendra-t-elle à bout de cet incendie-là ?

.

Je n'avais encore jamais lu de récit mettant en scène des pompiers. J'étais donc curieuse d'en apprendre plus sur ce milieu. De plus, j'avais bien apprécié la plume de cette auteure dans son précédent ouvrage, La vie à portée de main.
Dans ce roman, nous suivons uniquement le point de vue de Cassie, jeune pompier obligée de déménager loin de sa ville, de sa caserne et de son quotidien. Afin d'aller aider sa mère malade à Boston, Cassie va devoir faire ses preuves au sein d'un nouvel établissement. 

N'ayant aucune idée de la manière dont fonctionne une caserne de pompiers, j'ai été ravie d'être immergée aussi facilement dans cet environnement. Et je fus surprise de le découvrir si misogyne. En effet, la place de la femme et donc celle de Cassie en l'occurrence y est sans cesse remise en question. Etant donné que l'époux de l'auteure est pompier volontaire et qu'elle spécifie s'être énormément documentée, je suppose que l'ouvrage relate des faits les plus authentiques possible. Alors même si j'étais consciente de certaines choses, j'ai aimé en apprendre davantage sur le métier et toute sa dynamique. 
Car Cassie, notre héroïne, est totalement et intégralement dévouée à son métier qui est sa véritable passion, sa raison de vivre et d'exister. 

J'ai beaucoup aimé la manière dont elle reprend contact avec sa mère Diana que j'ai trouvée humble et touchante. J'ai apprécié la naissance de l'amitié entre Cassie et Josie (la voisine de Diana) puis avec tous les collègues de la caserne. La romance qui va naître au fil des pages est plutôt bien amenée et exploitée par l'auteure. Elle n'est ni trop rapide, ni trop lente, ce qui est fortement appréciable étant donné le passé de Cassie dont nous prenons connaissance progressivement. 
Cassie est touchante par bien des aspects, mais je dois également avouer qu'elle m'a parfois heurtée par ses propos et ses postures très sexistes. Elle se permet de traiter toutes les femmes féminines de "fifilles" et cela à plusieurs reprises. Elle dénigre ouvertement les femmes prenant soin d'elles, ce que je trouve maladroit, surtout quand nous voyons à quel point le comportement similaire des hommes à son encontre la touche. Elle se montre présomptueuse voire parfois arrogante, ce qui m'a également gênée. Toutefois, mis à part cela, je valide ses choix et ses décisions. 
Owen, quant à lui, est adorable en plus d'être splendide. Il apporte de la douceur et de la tendresse au récit. Tous les personnages secondaires forment un tout équilibré. 

En résumé, merci aux éditions Hauteville pour cette chouette découverte qui m'a fait passer un bon moment de lecture. La plume de Katherine Center est toujours aussi fluide et agréable. Elle mêle avec brio les relations maternelles, amicales et amoureuses pour en faire un récit addictif. 

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *