Leonard Cohen : sur un fil de Philippe Girard

06/05/2021

5

Titre : Leonard Cohen : sur un fil

Auteur : Philippe Girard

Editions : Casterman

Prix : 20,00 €

Parution : Mars 2021

Nombre de pages : 120 pages

Genre : Histoire, musique

Résumé : Véritable légende dans son pays, le Canadien Leonard Cohen (1934-2016) a marqué la musique du XXe siècle par la beauté de ses compositions. On reconnaît Cohen à son timbre chaud et à la douceur mélancolique de ses chansons, souvent écrites en hommage aux femmes qu'il a aimées : Suzanne, Marianne, d'autres encore... Dans cette biographie, le lecteur traverse par flash-backs la vie d'un artiste remarquable, avec ses coups de génie (le morceau " Hallelujah ", dont les reprises ont parfois éclipsé l'original) et ses coups du sort (la perte des droits de " Suzanne ", les manoeuvres d'agents indélicats...), croisant au passage Janis Joplin, Lou Reed ou Phil Spector...

.

Prononcer le nom de Léonard Cohen ne peut qu'amener à divers souvenirs musicaux, une grâce qui a su perdurer à travers le temps et les compositions avec cette once de talent qui rend certains artistes tout simplement mémorables. La bande-dessinée de Philippe Girard dégageait donc l'intérêt de pouvoir plonger dans une biographie travaillée et trouvant dans son aspect graphique une certaine prise qui nous capte vite, déjà parce qu'il instaure un rapport à la mort assez direct, transformant le récit en flash-back.

Ceux-ci s'empilent avec la force mélancolique de souvenirs d'une vie, de fragments qui tentent de capter ce qui faisait de Leonard Cohen l'homme qu'il était. Les traits y sont un peu resserrés mais sans que cela étouffe le personnage, que du contraire. On sent une forme de contrainte dans cet artiste qui ne sait pas quelle direction appréhender, rencontrant diverses personnalités et affrontant des événements avec ce même aplomb, une forme d'ironie également par instants, mais surtout un humanisme qui nous fait approcher autrement le chanteur. On y apprend des choses sur son passé, son rapport à la poésie ou autre, et l'on se retrouve à la fin de ce périple assez ému de redécouvrir autrement le chanteur.

Artiste hors pair, il fallait bien une œuvre d'un certain acabit pour capter la personnalité de Léonard Cohen. C'est chose faite par Philippe Girard. En effet, « Leonard Cohen : sur un fil » est une bande dessinée qui se vit à son rythme, celle d'une vie tumultueuse, aussi marquée que ce que l'on pouvait attendre de pareil créateur. On remerciera donc Casterman de nous en avoir envoyé un exemplaire tant cela nous a permis de voir autrement ce chanteur que l'on appréciait tant et qui nous manque encore, des années après son décès...

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *