Mortal Kombat : Finish him !

28/05/2021

5

Titre : Mortal Kombat

Réalisateur : Simon McQuoid

Avec : Lewis Tan, Jessica McNamee, Josh Lawson, ...

Genre : Action, fantastique

Durée : 1h50

Nationalité : États-Unis

Sortie : 2021, sortie digitale en Belgique depuis Mai

Résumé : Lorsque les plus grands champions de la Terre sont appelés à combattre les ennemis de l'Autre Monde, ils doivent découvrir leurs véritables pouvoirs pour sauver notre planète de l'annihilation totale.

.

Pas besoin de s'y connaître en jeux vidéo pour avoir entendu parler de « Mortal Kombat » au vu de la réputation hémoglobinisée de la licence. Au vu de ce que ce simple nom parvient à évoquer sans même l'avoir testé manettes en main, il était compréhensible de voir la saga remise en avant au cinéma après une adaptation avec Christophe Lambert et maintes itérations sortant généralement sur des écrans plus petits. Il fallait bien avouer que la présence de James Wan à la production et la promesse d'un film Rated R (là où le Paul W.S. Anderson était grand public) avait de quoi faire frémir certaines personnes. Le résultat, bien qu'en deçà des espérances, a quand même des qualités qui offrent une certaine dose de divertissement.

Visuellement, le film de Simon McQuoid profite d'une production design soutenant la narration et donnant un certain ancrage dans quelques séquences, comme cette ouverture, peut-être la meilleure séquence du long-métrage. C'est narrativement que le bât blesse, cherchant au mieux à capter un large public en évitant une histoire en tournoi, pourtant habituelle à la saga. Il en sort une structure plus classique qui cherche à faire ouvrir à une plus large audience, quitte à chercher l'équilibre entre esprit vierge (avec ce nouveau personnage censé être le lien empathique des spectateurs) et un certain fan service (l'usage de répliques du jeu).

Cela finit par endommager le film entier, ce qui est dommage au vu de fulgurances plutôt prenantes. On pense aux séquences d'action, les combats prenant une place moindre face à l'initiation des personnages. Ces derniers sont plutôt archétypaux (à l'instar de Cole Young) mais profitent d'un casting des plus solides, en particulier les charismatiques Joe Taslim et Hiroyuki Sanada. Le ton cherche à conférer un certain sérieux au tout sans omettre une dose d'humour qui risque de déplaire, passant essentiellement par le personnage de Kano.

Au final, « Mortal Kombat » offre du pain et des jeux mais ceux-ci laissent un goût plutôt moyen au vu des ambitions qui ressortent par instants. Cela reste une adaptation honorable cherchant à respecter aussi bien l'univers qu'appeler à sa découverte pour les personnes non initiées. Le tout constitue donc un divertissement qui frappe si bien dans ses fulgurances que ses moments plus (voire trop) classiques nous donnent une sensation de trop peu. On espérera alors que la suite corrigera ces défauts pour offrir des combats des plus mortels...

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *