Serial Eater de Tobie Nathan

08/05/2021

5

Titre : Serial Eater

Auteur : Tobie Nathan

Editions : Rivages

Prix : 9,00 €

Parution : Mars 2021

Nombre de pages : 352 pages

Genre : Policier

Résumé : L'action débute le mardi 11 septembre 2001. Ce jour-là,un psychiatre parisien, Abdelaziz Padoue, reçoit un étrange patient qui interroge son médecin au lieu de se laisser examiner par lui. Le vendredi suivant, le 14 septembre, on trouve une main de femme sectionnée sur l'autel d'une église parisienne. Et c'est une jolie femme de trente-sept ans, Béatrice Belle Darmentières, qui est désignée pour instruire l'affaire. Plus les cadavres se succèdent, plus la juge se passionne pour l'enquête, d'autant que le criminologue qu'elle s'adjoint ne lui est pas indifférent.

.

Écrire sur le roman de Tobie Nathan nous met très franchement dans une certaine difficulté tant le résultat final qu'est « Serial Eater » nous a laissé des plus circonspects. Il y a bien évidemment des qualités, assez évidentes même, qui font que nous ne nous sommes pas entièrement ennuyés durant sa lecture. On pense ainsi à la place accordée aux religions et à la découverte de certains points, notamment par le biais du criminologue Soli, dont tombera amoureuse notre héroïne. Il s'en trouve un intérêt certain, tout comme le développement de Béatrice qui parvient à trouver sa place avec lui là où sa relation actuelle l'enferme bien trop.

Malheureusement, la densité qu'arrive à atteindre le roman nous paraît par moments trop lourde, au point de freiner dans la lecture. Les personnes allergiques aux histoires bavardes devraient donc peut-être se tenir à l'écart au vu de la nature hautement volubile qui le dessert peut-être trop. On sent l'envie de rattacher sombres meurtres et questions de religion dans un contexte marqué par les attentats du 11 septembre mais, malgré le fait que l'on reconnaisse un certain intérêt dans le style de Tobie Nathan, le tout nous laisse en plein doute sur le rapport que l'on aura établi avec un roman qui parle beaucoup et qui, pour nous, souffre en ce sens, oubliant par moments de mieux développer ses personnages pour une narration déséquilibrée.

Loin de là l'envie de vous faire fuir face à ce « Serial Eater » malgré nos sentiments extrêmement mitigés dans lesquels il nous aura placés au final. Il y a dans ce thriller largement de quoi plaire à un public en quête de récit de tueur en série avec ce qu'il faut d'arrière-plan religieux, de romance et de sexe. Et si pour nous, les défauts ont trop impacté notre sensation de lecture, ses qualités devraient faire que d'autres puissent aimer ce à quoi on n'a pas entièrement accroché.

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *