Jefferson's World : Semestre 1 d'Illana Cantin

20/06/2021

5

Titre : Jefferson's World

Auteur : Illana Cantin

Editions : Hachette Jeunesse

Prix : 15,90 €

Parution : Avril 2021

Nombre de pages : 288 pages

Genre : Drame

Résumé : Le lycée Jefferson est le repaire des apparences. Chaque élève est dans sa case, et s’efforce tant bien que mal d’y rester. Pourtant, tous ont des secrets prêts à être dévoilés. D’ailleurs, huit élèves sont sur le point de voler en éclats. Tim, Jude, Terence, Colin, Swann, Megan, Nelly et Flora. Autant de personnalités différentes que d’amitiés à créer, faire évoluer, ou parfois détruire. Peu à peu, ils s’ouvrent enfin, et, ensemble, ils partent en quête d’eux-mêmes. Comment assumer son identité, sa sexualité, tout en respectant ses croyances et les codes de la société ? Comment faire face à une maladie survenue soudainement sans signes avant-coureurs ? Comment comprendre puis accepter qui l’on est, tout simplement ?

.

Si certaines personnes les regardent avec dédain, les romans destinés aux adolescents et jeunes adultes trouvent régulièrement le moyen d'aborder des thématiques dures liées à un âge bien moins facile que ce que l'on pourrait penser. On en a à nouveau l'exemple avec ce premier tome de « Jefferson's World », parvenant à toucher divers sujets par le biais de ses nombreux personnages. Si la multiplication de ces derniers fait que l'histoire en délaisse certains, il n'empêche que le roman parvient à surprendre par ce qu'il évoque, et ce avec une dureté par moments intense.

Illana Cartin réussit à faire entrechoquer ses protagonistes et leurs expériences respectives avec une certaine réussite, tout en s'ancrant dans une réalité qui fait régulièrement mal. En parlant entre autres de religion, de sexualité ou de maladie, la romancière touche, fait mal mais se révèle constamment juste. On ressent ainsi tout au long de notre lecture l'envie d'avoir des personnages qui sonnent vrais, différents par leur passé et futur mais égaux dans leurs blessures intimes. Le pari est donc largement réussi au vu du sentiment indescriptible dans lequel son livre nous laisse une fois les derniers mots lus.

Ce premier tome de « Jefferson's World » esquive les attentes pour offrir une histoire douloureuse mais réussie, trouvant dans les caractères de ses personnages un souffle réaliste qui touche profondément. On craint de lire le second opus vu la sensation dans laquelle nous a laissé l'ouvrage mais on ne peut que recommander ce roman étant donné tout ce qu'il véhicule avec réussite. Illana Cartin sait comment nous émouvoir et nous blesser par sa caractérisation de personnages et rien que pour cela, on la remercie, la larme à l'œil.

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *