La lumière était si parfaite - Un road trip convaincant

19/06/2021

5

Titre : La lumière était si parfaite

Auteur : Carène Ponte

Editions : Fleuve

Prix : 17,90 €

Parution : 15 avril 2021

Nombre de pages : 288 pages

Genre : Contemporain

Résumé : Il suffit parfois d'un rien pour que la vie s'éclaire Comment sa vie a-t-elle pu lui échapper à ce point ? Devenue mère au foyer à la naissance de ses enfants, Megg fait face aujourd'hui à une ado en crise qu'elle ne reconnaît plus. Son mari ne se préoccupe guère des tâches quotidiennes. Et puis il y a eu le coup de grâce, cette saleté d'infarctus qui a fauché sa mère avant l'heure. Tandis qu'elle se résout à vider la maison de son enfance, Megg déniche une pellicule photo qui l'intrigue, et décide de la faire développer. Rien ne pouvait la préparer à la série de clichés qu'elle découvre alors... Une révélation qui bouleversera sa vie. Partie sur les traces d'un passé maternel dont elle ignore tout, Megg ne se doute pas que c'est son avenir qu'elle est en train de reprendre en main.

.

Ce titre est le quatrième que je lis de l'auteure. Tous ont été de très bonnes lectures, et celui-là ne fait pas exception. J'ai adoré cette histoire qui fut un véritable dépaysement, une vraie bouffée d'air frais. Merci aux éditions Fleuve et à NetGalley pour ce partenariat. 

On va suivre Megg, une mère au foyer s'occupant à plein temps de ses deux enfants, de son mari et de sa maison. Elle s'affaire toute la journée et se plie en quatre pour satisfaire les besoins de toute sa famille, quitte à s'oublier elle-même. Megg, qui ne travaille pas, n'écoute plus du tout ses envies et ses passions, dont la photographie qui l'a toujours passionnée. Mais un voyage à travers l'Europe en compagnie de son amie et voisine va tout changer. 

J'ai tout simplement adoré le personnage de Megg que j'ai trouvé vrai, simple et authentique. Je me suis beaucoup reconnue dans sa manière d'être à la fois généreuse et bienveillante. Megg fait tout pour rendre sa famille heureuse et cela se voit. Or, elle s'oublie et commence sérieusement à en souffrir. Sa souffrance visible et palpable m'a touché. J'ai d'ailleurs apprécié sa voisine et amie qui lui remonte le moral et l'aide à affronter ses peurs. Cette dernière est drôle, joyeuse et forte. Elle apporte un vrai plus à l'histoire. Le duo qu'elles forment toutes les deux est détonant. Toutefois, je n'ai absolument pas accroché avec l'adolescente de Megg et Stéphane, son mari. Leur égoïsme et leur incompréhension m'ont profondément agacé. 

Le road trip organisé au départ de la France en direction de la Bulgarie m'a hyper intéressé. Moi qui adore voyager, surtout en Europe, j'ai trouvé les étapes du périple très chouettes. L'histoire de fond est touchante et pleine de bons sentiments, c'est émouvant, rempli d'amour et de bienveillance. 
L'écriture de Carène Ponte est fluide et addictive. Tous ses livres ne se lisent pas mais se bouffent littéralement. Il ne m'aura fallu que quelques heures pour venir à bout de celui-là, d'une seule traite. Car ce que j'apprécie avec les romans de cette auteure, c'est qu'ils sont certes courts mais bien construits. Nous sommes directement happés par l'intrigue, dès les premières lignes. Les personnages sont fouillés et nous n'avons pas besoin de plus. "Court mais efficace" est sans aucun doute la devise de Carène Ponte. 

Si vous ne connaissez pas cette auteure, je vous recommande vivement ses livres. De surcroît, je la suis sur les réseaux sociaux et il s'agit, sans aucun doute, d'une femme adorable. A l'image de ses romans, Carène Ponte est authentique, agréable et intéressante. 

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *