Les mondes de l'alliance T1 : l'ombre blanche de David Moitet

17/06/2021

5

Titre : Les mondes de l'alliance T1 : l'ombre blanche

Auteur : David Moitet

Editions : Le Livre de Poche Jeunesse

Prix : 5,90 €

Parution : Avril 2021

Nombre de pages : 256 pages

Genre : Science-fiction

Résumé : 2551, un frère, une sœur. Ils sont jumeaux, et ont des rêves plein la tête : traqueur pour Nato, pilote de chasse pour Jade. Tout semble possible quand on étudie à l’Académie interstellaire. Pourtant, quand ils échouent accidentellement sur une planète non répertoriée, il ne sera plus question de rêver… mais de survivre.

.

Une crainte que l'on peut avoir en voyant ce premier tome des « Mondes de l'alliance » est sa taille. Si son format de poche est toujours pratique pour pouvoir le lire à peu près n'importe où, ses 256 pages font penser à une sensation de peu, surtout que l'on sait faire face à un premier opus. Pourtant, tout cela se voit balayé au cours de la lecture tant David Moitet parvient à poser des bases solides dans son récit. On se lie rapidement à Nato et Jade au vu de leur passé familial et leur situation financière tout en comprenant les divergences entre les deux. On appréhende au mieux leurs aspirations respectives par le biais de leur personnalité et d'une écriture somme toute efficace.

Tandis que l'on fait de plus en plus face aux rouages de l'univers proposé par David Moitet, la gestion de l'action et de la survie sur cette planète inconnue se fait avec une certaine maîtrise. On n'a jamais le temps de s'ennuyer tout au long de la lecture tant le tout se lit rapidement avec un rythme qui sait quand faire respirer nos personnages. Certaines révélations devraient même permettre de surprendre une audience que l'on imagine jeune, bien que les plus âgés ne devraient pas bouder leur plaisir devant cette « Ombre blanche ». On pourrait regretter certains codes présents qui rendent quelques points peu originaux mais cela n'empêche pas le résultat d'être plutôt bon.

Sans se révéler (et encore moins se prétendre) révolutionnaire, ce premier opus des « Mondes de l'alliance », sous-titré « L'Ombre Blanche », devrait trouver par sa sortie en format de poche une audience de jeunes lecteurs avides de science-fiction. L'action y est efficace, les personnages plutôt intéressants (bien qu'on aurait aimé les voir un peu plus brossés dans plusieurs aspects) et le tout se découvre plutôt facilement. À défaut d'être réellement marquant, le roman de David Moitet est assez satisfaisant pour conquérir un certain public et provoquer une appréciation immédiate par son rythme et son histoire.

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *