Siri qui suis-je ? - Un gros flop

08/06/2021

5

Titre : Siri qui suis-je ?

Auteur : Sam Tschida

Editions : Hauteville

Prix : 18,50 €

Parution : 12 mai 2021

Nombre de pages : 416 pages

Genre : Romance

Résumé : Lorsque Mia se réveille dans un hôpital de Long Beach, elle est incollable sur la famille Kardashian-Jenner mais ne sait plus ni son nom ni où elle habite. Heureusement que les réseaux sociaux existent ! Instagram lui indique alors qu'elle vit dans une immense villa dont la façade rose ferait pâlir de jalousie Kylie Jenner. C'est là qu'elle tombe sur Max, un séduisant house-sitter, qui lui explique que la maison appartient en réalité à son petit ami, JP, un milliardaire français. Waouh la vie de Mia semble parfaite ! Mais en remontant son fil Instagram, Max et elle lèvent le voile sur une vérité surprenante... À l'ère où tout va si vite, est-il encore temps pour elle de réécrire son histoire ?

.

Etant une adepte des réseaux sociaux, j'ai été immédiatement intriguée par ce résumé. D'autant plus que les avis sur sa version originale, tous très positifs, comparent ce roman au Journal de Bridget Jones. D'où mon empressement à le commencer dès son arrivée à la maison. J'imaginais ce texte frais et drôle. Je viens tout juste de le terminer et quelle déception !

Ici, nous suivons Mia, qui a perdu la mémoire suite à un méchant coup reçu à la tête. Elle se réveille seule, à l'hôpital, sans aucun souvenir. A l'aide de son téléphone et d'un nouvel ami, Max, elle va éplucher les réseaux sociaux afin de découvrir qui elle est et ce qui lui est arrivé. 
Malgré la fluidité de l'écriture et la facilité de lecture grâce à la mise en page aérée, j'ai énormément peiné à entrer dans le récit. 

Tout d'abord, j'ai eu beaucoup de mal à apprécier Mia, voire même à la tolérer. En effet, son caractère, sa manière d'être et d'agir m'ont profondément agacée. Mia ne réfléchit pas, elle agit. Elle n'écoute personne mis à part elle-même. Mia est autocentrée sur sa personne, sur son histoire et sur son avenir. Elle est superficielle et véritablement obsédée par l'image d'elle qu'elle renvoie via les réseaux sociaux. Cela ne m'aurait pas autant gêné si elle avait évolué. Or, elle ne grandit pas et ne se remet pas ou très peu en question. La romance est quasi inexistante, vraiment pas assez exploitée à mon goût, elle passe au second plan. Alors que le personnage masculin Max est original et intéressant. Il aurait mérité d'être développé davantage. Leur histoire d'amour est survolée, tout va trop vite et rend le tout pas très convaincant. 

La "petite enquête" de Mia ne m'a pas du tout intéressée. Le rapport aux réseaux sociaux est omniprésent dans le récit mais pas forcément bien exploité. Mia fait des choix questionnant par rapport à cela sans que l'auteure ne revienne ensuite dessus. Il aurait été judicieux de pouvoir amener une certaine réflexion sur leur utilisation, sur leurs risques et leurs dangers, ce qui n'est malheureusement pas amené ici. Cela est bien dommage car le texte aurait été beaucoup plus intéressant. La plume de Sam Tschida est agréable sans être transcendante. Je n'ai pas trouvé le texte spécialement drôle ou audacieux. Surtout pour un récit vendu comme similaire au Journal de Bridget Jones. C'est assez plat ! C'est donc un gros bof pour moi ... 

.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *